Qui covoiturent pour aller travailler et pourquoi ?

500 personnes ont été interviewées par Wayz-up, service de covoiturage quotidien, pour connaître les motivations et les profils des utilisateurs. Les résultants sont plutôt à contre-courant de ce que l’on entend d’habitude sur le covoiturage domicile-travail. La première motivation : environnement et décongestion pour 67% de cadres dont la moitié avec des enfants. Wayz-up a réalisé cette infographie.

Infographie_covoitureurs_Wayz-Up

Compte tenu des limites financières intrinsèques à ce service, sur les courtes distances, les bénéfices financiers étant faibles, ils ne constituent pas, sur le long terme, un incitatif suffisant.

Le sujet des incitatifs à l’engagement constitue par lui-même un problème spécifique qui se cumule à celui de la rencontre offre/demande et du besoin de massification. La problématique des incitatifs (travaillée par Citégreen ou encore Transway) pourrait être portée par un (nouvel) acteur de façon transversale : mobilité, consommation, tri, habitat… Alimenté par des collectivités et des acteurs privés, ce service permettrait alors aux différentes startups du covoiturage quotidien de s’appuyer dessus.

La Fabrique des Mobilités travaille pour constituer une communauté d’intérêt dans le domaine du covoiturage quotidien pour partager les retours d’expériences des différents projets, notamment les échecs comme Sharette, pour identifier les communs mutualisables (ressources nécessaires mais non compétitives) entre plusieurs projets, pour échanger avec des collectivités, entreprises, zones d’activités intéressées pour expérimenter.

Commentaires

  1. BALAGUE Isabelle dit

    Je suis tout à fait favorable au covoiturage, mon fils le fait lui-même dans le cadre du trajet pour ses études cependant au niveau des employeurs dont certaines fonctions publiques, c’est pratiquement chacun pour soi pour la bonne raison que rien n’est prévu en cas d’accident trajet travail dans le cas’où le salarié fait un détour pour récupérer un ou plusieurs collègues et que ce n’est pas son trajet direct domicile travail. De ce fait, chacun prend son véhicule, je vous laisse à l’appréciation mon commentaire il y a vraiment des prises de consciences à faire.

  2. dit

    Ce qui est surtout hallucinant, ce que rien n’est prévu pour les sociétés désirant mettre à disposition les trajets de leurs salariés aux covoitureurs. J’en ai moi-même fait l’expérience en contactant le géant du covoiturage qui me confirme que c’est au salarié de régler les frais de déplacement et dans ce cas-là le covoiturage est possible. Mais si l’entreprise souhaite s’inscrire et que c’est elle qui règle les frais de route, alors non, ce n’est pas possible.
    Quand on pense à tous les avantages liés au covoiturage pour une entreprise, c’est quand même aberrant :
    – baisse des coûts des transports
    – meilleur amortissement des véhicules neufs
    – prise en charge partielle ou totale des entretiens

    Sans compter les autres avantages (écologie, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *