Les plateformes vont dominer

Faisant suite à plusieurs articles rédigés sur ce sujet (lire la fiction N°7, la plateformisation a déjà commencé, ou encore PSA/Dongfeng et Facebook/Whatsapp), Nicolas Colin et Henri Verdier l'expliquent clairement dans le livre l'âge de la multitude : plus le client utilise la plate-forme, plus elle s'adapte à lui, plus son expérience se bonifie, et plus la plate-forme progresse.

Ces plateformes permettent la sur-traitance, c'est à dire la capacité d'accueillir les innovations externes, celles que personne ne pourra jamais prévoir "à priori", pour que la plateforme s'améliore sans cesse, attirant ainsi plus d'autres innovations.

La présentation ci-dessous illustre cette tendance et la complète :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *