Au Japon, l’alliance du BTP, des constructeurs automobiles et de l’industrie électrique pour des maisons zéro émission

L’entreprise japonaise Sumitomo Forestry Co., qui, entre autres, construit des maisons en bois  a annoncé le 15 septembre 2010 qu’elle allait construire des maisons candidates au nouveau  label Life Cycle Carbon Minus (LCCM).

Ce label a été créé par le Ministère de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme (MLIT) Il vise à évaluer les émissions de gaz à effet de serre d’un batiment dans toutes les étapes de son cycle de vie, de la construction à la démolition. La principale difficulté est d’évaluer les émissions associées à la production des matériaux de construction. Pour cela, le MLIT met en place une base de données.

Pour réaliser des maisons à émissions négatives, Sumitomo Forestry utilisera, des batteries Lithium –Ion identiques à celles qui sont installées sur la voiture électrique Nissan Leaf.

L’entreprise a testé des batteries Lithium-Ion pour le stockage d’énergie dans l’habitat individuel en partenariat avec NEC Corp. L’utilisation de ces batteries est essentiel pour assurer l’autosuffisance des maisons. D’autre part, elle assure une seconde vie aux batteries des voitures électriques. 

Simultanément, un autre constructeur japonais, PanaHome Co (branche construction de Panasonic) a annoncé le lancement d’un projet de recherche et de démonstration pour le développemnt d’une maison à émission zéro en partenariat avec l’Université de Tokyo, Nikken Sekkei Ltd, Kei Kaihoh Architects et bien entendu Panasonic.

Le projet, qui durera trois ans,  consiste en la construction d’une maison expérimentale de 135 mètres carrés de deux étages,  à infrastructure d’acier, équipée de capteurs solaires et de pompes à chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *