Séminaire

Ouvrons un nouvel espace pour innover dans les nouvelles mobilités

La mobilité a changé. La manière d’innover a changé. Il est urgent de compléter les dispositifs de soutien à l’innovation pour répondre aux nouveaux défis : Comment faire levier du numérique et aider les start-up à faire évoluer l’ensemble de l’écosystème ? Comment fédérer ces acteurs autour de la nouvelle filière industrielle des mobilités ? Qu’attendent les entrepreneurs ? L’ADEME a fait réaliser une étude auprès d’experts et d’acteurs de l’innovation pour tenter de répondre à ces questions.

L’étude est téléchargeable ici et visionnable au bas de l’article.

L’innovation ne s’impose plus. Elle ne se déclare plus. Elle se constate, dans l’adoption massive par le marché d’une technologie, d’un service ou d’un usage. Ce changement de paradigme nécessite d’adopter une approche plus modeste, résiliente et plus “apprenante” de l’innovation.

Pour les acteurs traditionnels du transport la question n’est plus : “comment lutter contre les changements et défendre nos positions ?”, mais “comment apprendre nous aussi à inventer des services de mobilités, des plateformes qui soient adoptés par nos (futurs nouveaux) clients ?”.

S’appuyant sur les dynamiques entreprenariales issues des 2 jours du séminaire Mobilites Mutations, l’ADEME a confié à 15marches une étude de définition d’un nouveau dispositif de soutien à l’innovation dans le domaine des mobilités.

La démarche retenue est inductive. Une quinzaine d’entretiens semi-directifs ont été réalisés . Le choix s’est majoritairement porté sur des acteurs hors du secteur traditionnel de l’automobile, venant de structures de tailles et de situations variables : startups, structures de soutien, grandes entreprises impliquées dans l’écosystème, experts de l’innovation. L’objectif n’était pas de bénéficier d’un panorama global mais d’un retour d’expériences sur le système. “L’innovation vue par les gens qui la côtoient et la pratiquent au quotidien pour mieux esquisser les contours de ce nouveau dispositif.”

[Lire la suite…]

Mur des défis

Lors du séminaire Mobilités Mutations, parmi les nombreuses productions (voir également les échanges sur Twitter), les défis identifiés pour nous permettre de proposer plusieurs visions prospectives (Prospective Camp) ont été rassemblés sur un mur : le Mur des Défis.

Mur_des_défis_mobmut

Ces informations traitées peuvent également être présentées en nuages :

Muage_mur_défis

Etes vous prêt(e) pour relever ces défis en 2014 ?

Services de mobilité, changements de comportement, visions d'artistes …

Lors du séminaire organisé par l'ADEME (3-12-2009) sur les services de mobilité, des artistes ont participé aux ateliers (services en zone urbaine, en zone péri-urbaine, changements culturels nécessaires et apports des TIC) et proposent des visions décalées, source de réflexion, d'inspiration et d'action.

Mobilité, Obésité, Santé, Innovons … vite !

Entre 1997 et 2009, la proportion d'obèses est passé en France de 8.5 à 14.5%. Reprenant Le Monde du 19 novembre 2009, le constat est unanime : l'obésité ne cesse de croître dans les pays industrialisés, elle atteint 27% en Angleterre et 30% aux USA. Le diagnostic est connu également : alimentation, sédentarisation, manque d'activité physique et terrain génétique.

Les conséquences économiques sont prévisibles : aux USA, l'obésité devient le principal poste de dépense du secteur de la santé devant le traitement des cancers, et cela arrivera en Europe.

Avant que le secteur marchand ne s'empare seul de ce problème, quelques éléments du futur pour mieux éclairer le présent.

[Lire la suite…]

La voiture servicielle, retour du colloque Chronos – Le Monde – TNS

Ce colloque détaillé dans une note précédente a connu un certain succès puisque la salle du Monde Professionnel affichée complet. L'ensemble des intervenants de la matinée (Veolia, Zipcar, Europcar, RATP, Orange) ont tous détaillé les multiples limites de l'automobile possédée, le besoin de changement, l'intérêt des TIC citant à nombreuses reprises l'iPhone. Tous ont également mentionnés la nécessité de collaboration, d'ouverture des bases de données, de partage d'informations.

Pourtant ces acteurs de l'écosystème de la mobilité individuelle sont pour la plupart des sociétés marchandes, tous visent le poste actuellement libre de chef d'orchestre de la mobilité – être capable de proposer une multimodalité fluide en temps réel à un large public. Ce paradoxe entre le besoin de partage, de collaboration étendue et les brevets ou les copyrights à venir est semblable au combat que se livre Linux et Windows.

[Lire la suite…]

Tata, Bajaj – Véhicules low cost, Craintes ou Opportunités ?

La récente annonce du Groupe Renault-Nissan-Bajaj de développer et commercialiser un véhicule à moins de 2000 euros nécessite une prise de recul pour tenter d'en imaginer les conséquences.

Première pensée … Pharmakon (poison en grec) : il peut être aussi bien, selon le dosage et l'usage, remède ou poison. Ce thème est largement développé par la philosophe Isabelle Stengers. Les véhicules low-costs pourraient être, selon leurs usages et leurs quantités, une prodigieuse source d'innovation en matière de services de mobilité ou une déferlente de voiture pour les pays en voies de développement avec des conséquences en matière d'émissions de CO2 et de consommation d'énergie très différentes.

 Ces choix devront être réalisés par la société entière en ré-apprenant les conséquences, en mettant en question les choix des industriels, en mettant en question nos comportements.

[Lire la suite…]

Bienvenue

Lancement officiel de ce blog pour le séminaire du 3 décembre 2009 à Sophia Antipolis.

Ce séminaire, à accès restreint, sera consacré à la Mobilité des Personnes.

Il visera la constitution d' une plate-forme d'échange collaboratif sur ce sujet complexe en pleine évolution. L'idée de cette journée sera de vous proposer un objectif à atteindre : le développement d'une palette de services de mobilité performants, porte à porte, cohérents, fluides, … puis de construire ensemble des chemins pour développer ces services, se remettre en question, identifier les barrières, proposer des pistes, monter des projets.

Ce passage de l'économie de l'objet à l'économie du service est essentiel pour améliorer fortement notre efficacité énergétique, et doit être perçu comme une chance pour le citoyen, l'entreprise, et l'environnement. Nous utiliserons, pendant le séminaire et après, une plate forme d'échanges spécifique permettant de travailler en réseaux les innovations identifiées.

Nous réunirons des sociologues, économistes, entrepreneurs, industriels, chercheurs, consultants, représentants de collectivités, de l'état, et d'associations. Un artiste sera présent pour retranscrire en dessins les différents échanges de la journée.

« Je ne dis pas que ces transformations radicales se réaliseront. Je dis seulement que, pour la première fois, nous pouvons vouloir qu’elles se réalisent. » – A.Gorz 2007

Ce blog constitue la partie publique des outils mis à la disposition par l'ADEME pour échanger sur ce sujet.