Un produit acheté est un produit transporté

Et l'inverse est vrai ! La consommation et son évolution conditionnent le transport de marchandises. La publicité, les promotions, les centres commerciaux, les nouveaux concepts de magasins éphémères, toutes les évolutions dans ce domaine sont à connaître. Il s'agit d'anticiper les besoins, de développer de nouvelles solutions, de nouveaux outils pour que le consommateur intègre facilement les critères du développement durable dans ces choix (voir également ici et ici), avec pour conséquences des modifications des chaînes logistiques.

Pour son premier numéro, CarnetTendance INfluencia  (cliquez ici) présente en 2 tomes dans un magazine interactif remarquable, des tendances sur les centres commerciaux, le marketing :

[Lire la suite…]

"Les automobilistes vont configurer leurs voitures en fonction de leurs besoins"

Cette affirmation de Mme Asensio mérite que l’on y prête attention tant les conséquences pourraient être importantes pour les constructeurs automobiles. Cet article du journal Le Monde présente sur la base d’un entretien la vision de cette personne expérimentée en matière de design automobile. Quelques extraits :

« Les clients ont énormément changé, et l'industrie automobile n'évolue pas assez vite. Les jeunes générations (25-35 ans) ont l'habitude de customiser, de personnaliser tout ce qu'ils possèdent, de leur téléphone à leur page Web. »

« C'est pourquoi il est devenu essentiel – mais c'est vrai pour tous les biens industriels -, de placer l'utilisateur au coeur de la conception. »

« Internet nous permet d'accéder à des informations concernant des consommateurs. La difficulté est de savoir comment les utiliser, les exploiter, les interpréter et les mettre en amont de la conception. »,

« Les matériaux statistiques définis à partir d'une segmentation de la clientèle (cadre supérieur parisien, retraité de province, femme au foyer…) sont devenus obsolètes. »

[Lire la suite…]

Code for America, Connecting city and Web 2.0 talent

L’Open data de la citée a déjà commencé dans certaines grandes villes des USA, comme NY, DC, SF. En 2010, il va connaître un tournant majeur, avec Code for America.
 
CodeforamericaLes données concernant l’environnement, le transport, la sécurité, l’habitat, …peuvent être reprises par des milliers de développeurs de part le monde, qui innovent et présentent au citoyen les informations de sa ville ou de sa région, information fournie sur tout type de support moderne : vocal, mobile, web etc… Ainsi sans se déplacer ou frapper à la porte d’une administration quelconque, le citoyen retrouvera toutes les informations de la citée dont il aura besoin.

Code for America, qui agit sous le sponsoring de Sunlight Foundation, Washington DC, propose un programme clair.

[Lire la suite…]

Open Air Government

Il y a un an, la ville de San Francisco partageait ses données au grand public, encourgeait le développement d'applications, de sites pour une large utilisation. Depuis, il y a plus d'une douzaine d'outils facilitant le vie des citoyens, dont de nombreuses applications dédiées à la mobilité, aux transports en communs, aux commuters.

Souriez 
Le site est . La mise en oeuvre de Gov 2.0 Heroes est également intéressante …

Paradoxalement, c'est aux USA que les données publiques sont ainsi les mieux utilisées, c'est encore là bas, malgré les annonces du déclin, que les gens ont la capacité et l'envie d'innover.

[Lire la suite…]

La puissance des réseaux sera-t-elle suffisante ?

Malgré le titre, nous ne parlerons pas ici des réseaux électriques et de la diffusion des véhicules du même nom, mais des réseaux sociaux. Quels liens avec la mobilité et les transports ?

Des tendances, puis des annonces, des business angels puis des fonds d'investissements, des start-up puis des multinationales, l'arrivée d'opérateur de mobilité semble se concrétiser. Le marché est là (des automobilistes déçus et/ou contraints …), les technologies sont là, les acteurs se préparent, et les attentes sont immenses, et certainement contradictoires : bénéfices environnementaux pour les uns, bénéfices économiques pour les autres.

Pour autant, une fois passé les solutions d'autopartage (plus ou moins) subventionnées, les offres complémentaires aux TC, les services de mobilité se développeront-ils massivemment pour offrir une réelle alternative au déplacement autosoliste ? Et si finalement, le peer to peer devenait, aussi en matière de mobilité, un moyen puissant de collaboration ?

[Lire la suite…]

L'esprit twitter et Apps Iphone souffle sur l'automobile

Le 2010 International Consumer Electronics Show (CES) qui se déroule actuellement à Las Vegas présente toutes les nouveautés liées aux technologies de l'information, dont les applications transports et automobile.

Ford via son SYNC permet de personnaliser le tableau d'un certain nombre d'éléments, et les Applications IPhone sont progressivement utilisables sur SYNC : gadget ou début d'un vrai changement, l'intrusion du consommateur acteur.

[Lire la suite…]

La montre qui donne l'heure des trains (qui ont ouvert leur données) !

Cet article vient de TransID

Dans la série des petites nouvelles qui font plaisir aux geeks fans de transport public (oui, je sais,  c'est ciblé… mais ils se reconnaitront !), je signale le bricolo sympathique de Joe Hughes (Joooe sur twitter). Cela permet de récupérer sur l'écran de votre montre les informations "avance retard" des trains à votre arrêt préféré. 
Montre
Le système nécessite, tout de même, une montre "bluetooth", un téléphone (Android en l'occurrence) et des données temps réel accessibles. 
C'est l'occasion de revenir sur les péripéties qui ont entouré l'ouverture des données temps réel à San Francisco.
L'autorité organisatrice a dû intervenir pour résoudre une bataille juridique entre NextBus, l'entreprise qui fournit le SAEIV, et les développeurs qui utilisaient les informations produites par le système (sans l'accord de NextBus). Cela a évidement fait grand bruit ici et
Aujourd'hui, les données sont toujours disponibles et conditions d'utilisation ont été clarifiées. Données et les conditions d'usage sont clairement définis sur le site de la SFMTA

L'article complet de Joe est sur Headway.

Participation des usagers/internautes à l’information déplacements

Le CETE Mediterranée a publié l'an dernier une étude de veille sur l'application du "web 2.0" à l'information déplacements. Elle est téléchargeable ici.

A noter un travail similaire initié par le consultant Andy Nash, sous la forme d'un wiki : "Using information technology and social networking to reduce traffic congestion by improving public transport efficiency and attractiveness"

En voici le résumé : "Le foisonnement de développements autour du « web 2.0 » ces dernières années a également touché le monde des déplacements. Au-delà des effets de mode, les gestionnaires (autorités ou exploitants) peuvent-ils en tirer parti pour améliorer l’information aux usagers et la qualité de service ? Données et applications, services publics, privés et communautaires sont distincts mais complémentaires ; chacun peut et doit avoir sa place, éventuellement différente d’une ville ou d’une région à l’autre, d’un mode de transport à l’autre : l’éco-système est en pleine évolution. Ce rapport essaie de répondre à la question à partir d’exemples. Le rapport commence par des références générales sur des sujets voisins du nôtre (marketing, services urbains, voyages, démocratie participative…), puis comprend 3 parties pour les 3 niveaux de contribution possible des usagers/internautes : expression des avis, développement de services, recueil de données par les usagers. On décrit notamment l’initiative de valorisation des données publiques « Show us a better way », lancé par le gouvernement britannique. Le rapport se termine en conclusion par quelques recommandations, et comprend une liste de références et un glossaire."

MétaNote TdF 0 – Le passage de l’objet Véhicule aux services de mobilité, une chance …

La mobilité est avant tout source de rencontre et de richesse. Au niveau mondial, nos déplacements individuels sont promis à une croissance importante liée essentiellement à une augmentation du niveau de vie et à la volonté d’optimiser son « temps à soi ». Mais cette croissance risque de ne pas être homogène pour tous, allant de l’exclusion avec de véritables condamnés à demeure, à de nouveaux voyageurs spatiaux.

Les transports routiers conventionnels {Moteur à Combustion Interne – MCI / carburant liquide fossile} contribuent majoritairement, depuis un siècle, à l’accroissement de la mobilité individuelle des personnes et des échanges de marchandises. Un tel accroissement peut-il perdurer ? Quelles évolutions majeures peut-on attendre ? Comment assurer à tous une mobilité libre et durable ?

Tout d’abord, quelques rappels sur les facteurs qui ont conduit à cette suprématie.

[Lire la suite…]

Open source & mobilités, quels avantages, quelles conséquences ?

Définition open-source / logiciel libre (source : wiki, www.apitux.org)

Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite libre donne à chacun (et sans contrepartie) le droit d'utiliser, d'étudier, de modifier, de dupliquer, et de diffuser (donner et vendre) le dit logiciel. Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre dans la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires ».

Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de GNU/Linux, suscite un vif intérêt dans l'industrie informatique et les médias. CopyleftDe même, les libertés définies par un logiciel libre sont bien plus étendues que le simple accès au code-source, ce qu'on appelle souvent logiciel « à source ouverte » ou Open Source. Le logo copyleft (« gauche d'auteurs » ou « laisser copier », les 2 traductions sont possibles) symbolise l'obligation de conserver le droit de copier. Toutefois, la notion formelle de logiciel Open Source telle qu'elle est définie par l'Open Source Initiative est reconnue comme techniquement comparable au logiciel libre.
  

[Lire la suite…]