marchandises

Après Amazon Web Service, bientôt Amazon Prime Logistic

Dans la fiction N°2, Amazon Energie Service, Amazon distribue de l’énergie dans des stations services. Cette entreprise peut notamment se caractériser par sa capacité à apprendre vite en intégrant un nouveau domaine, puis à le dé-intégrer pour créer ex-nihilo une nouvelle activité. Amazon Web Service (AWS) est né comme ça, du besoin d’avoir une infrastructure numérique robuste, mondiale, capable de supporter des charges élevées. Pour placer AWS au niveau des meilleurs, Jeff Bezos a fait simple : mettre en concurrence AWS avec les acteurs du cloud. D’une pierre plusieurs coups, en cas de succès, devenir leader mondial d’une activité secondaire pour un simple de e-commerce, acquérir des compétences pour bénéficier en interne des meilleures plateformes et faire bénéficier ces clients de ces avantages. Amazon pourrait reproduire cette démarche dans la logistique. La première phase est dejà largement réalisée. Bientôt viendra la seconde.

amazon_primeair [Lire la suite…]

[balise N°1] Les Transports du Futur

Après plus de 800 articles, tentons une première balise … à laquelle se raccrocher.

Né de l'ouverture du GPS et de la structure d'internet, le numérique se positionne comme la technique dominante, s'infiltre dans tous les secteurs, toutes les filières. Celle des transports commence à peine à être impactée et déjà des acteurs comme la SNCF annoncent clairement être en concurrence avec Google et Blablacar. Ces acteurs sont nés par le numérique, ce sont de jeunes adolescents et déjà ils bousculent.

Dans ce contexte, comment apporter de nouvelles expériences de mobilités aux citoyens ? réduire la consommation des énergies fossiles en améliorant l'usage des véhicules en circulation ? comment soutenir les processus d'innovations et faire naître des ruptures ? comment accompagner les filières historiques dans une mutation majeure ?

[Lire la suite…]

Lancement de l’Appel à Projet de Recherche CoMon

Etablissement_logo_petit

CoMoN 
Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique 

Cet article a été rédigé par Stéphane Barbusse, coordonnateur de la R&D, Service Transports & Mobilités. 

L’appel à projets de recherche CoMoN : Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique, vise à disposer et faire partager une connaissance régulièrement actualisée des services de mobilité des personnes et des transports des biens. L’objectif est de permettre aux acteurs (citoyens, décideurs publics, entreprises) de mieux connaître leurs déplacements, les modes de transports à disposition, les implantations ou encore les investissements à réaliser pour optimiser la mobilité. Il s’agit également de mieux quantifier les impacts des différents choix qui peuvent être faits et de faire émerger de nouvelles solutions de mobilité. Il s’agit, in fine, de progresser à la fois au niveau des pratiques individuelles et des choix collectifs.

Un autre objectif majeur est de développer un prototype échelle 1 d’un outil numérique collaboratif centralisant les connaissances disponibles sur la mobilité des biens et des personnes. La finalité est de disposer d’un référentiel national sur cette thématique, permettant aux différents acteurs de connaître et se faire connaître, de disposer de données constamment actualisées, de répliquer des solutions existantes, d’expérimenter de nouvelles solutions, etc.

Enfin l’innovation attendue à travers le projet résidera dans l’appropriation du dispositif, dans l’atteinte d’une masse critique de services référencés et dans les modèles d’affaires à développer afin de pérenniser cet outil numérique pour qu’il soit utile à plusieurs acteurs.

La date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au vendredi 12 septembre 2014.

Le texte de cet APR et les pièces constitutives des dossiers à soumettre sont disponible en téléchargement sur le lien suivant : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/CoMoN2014-46

Contact ADEME (impérativement par e-mail dans un premier temps sur la boite dédiée SVP)
Séverine BOULARD : ademe.comon@ademe.fr

 

 

 

Lancement de l'Appel à Projet de Recherche CoMon

Etablissement_logo_petit

CoMoN 
Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique 

Cet article a été rédigé par Stéphane Barbusse, coordonnateur de la R&D, Service Transports & Mobilités. 

L’appel à projets de recherche CoMoN : Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique, vise à disposer et faire partager une connaissance régulièrement actualisée des services de mobilité des personnes et des transports des biens. L’objectif est de permettre aux acteurs (citoyens, décideurs publics, entreprises) de mieux connaître leurs déplacements, les modes de transports à disposition, les implantations ou encore les investissements à réaliser pour optimiser la mobilité. Il s’agit également de mieux quantifier les impacts des différents choix qui peuvent être faits et de faire émerger de nouvelles solutions de mobilité. Il s’agit, in fine, de progresser à la fois au niveau des pratiques individuelles et des choix collectifs.

Un autre objectif majeur est de développer un prototype échelle 1 d’un outil numérique collaboratif centralisant les connaissances disponibles sur la mobilité des biens et des personnes. La finalité est de disposer d’un référentiel national sur cette thématique, permettant aux différents acteurs de connaître et se faire connaître, de disposer de données constamment actualisées, de répliquer des solutions existantes, d’expérimenter de nouvelles solutions, etc.

Enfin l’innovation attendue à travers le projet résidera dans l’appropriation du dispositif, dans l’atteinte d’une masse critique de services référencés et dans les modèles d’affaires à développer afin de pérenniser cet outil numérique pour qu’il soit utile à plusieurs acteurs.

La date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au vendredi 12 septembre 2014.

Le texte de cet APR et les pièces constitutives des dossiers à soumettre sont disponible en téléchargement sur le lien suivant : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/CoMoN2014-46

Contact ADEME (impérativement par e-mail dans un premier temps sur la boite dédiée SVP)
Séverine BOULARD : ademe.comon@ademe.fr

 

 

 

« Nous rêvions de voitures volantes et à la place, nous avons eu 140 caractères »

Nouveau volet de l’exercice de prospective engagé par l’ADEME pour 2030-2050, ce projet décrit les modes de vie des ménages français qui seraient compatibles avec les scénarios énergétiques présentés par l’Agence (lire l'article sur ce sujet) dans le cadre du Débat National sur la Transition Énergétique. Il montre l’hétérogénéité des modes de vie possibles dans un avenir basé sur un système énergétique sobre (la consommation énergétique finale est divisée par 2) et fortement renouvelable.

À travers la description du quotidien de 16 familles vivant en 2030 et en 2050, ce travail montre que la transition énergétique est possible sans remettre en cause les souhaits de confort et de bien-être de nos concitoyens, quels que soient leur localisation, leurs revenus, leur organisation familiale ou encore leur âge.

What-Happened-to-the-Future-«-Founders-Fund-Mozilla-Firefox

Cet exercice montre l'intérêt d'utiliser des narratifs pour présenter des visions du futur. Plusieurs fictions sont proposées dans ce blog pour aller plus loin et susciter des débats et des échanges (lien vers les Fictions).

[Lire la suite…]

"Nous rêvions de voitures volantes et à la place, nous avons eu 140 caractères"

Nouveau volet de l’exercice de prospective engagé par l’ADEME pour 2030-2050, ce projet décrit les modes de vie des ménages français qui seraient compatibles avec les scénarios énergétiques présentés par l’Agence (lire l'article sur ce sujet) dans le cadre du Débat National sur la Transition Énergétique. Il montre l’hétérogénéité des modes de vie possibles dans un avenir basé sur un système énergétique sobre (la consommation énergétique finale est divisée par 2) et fortement renouvelable.

À travers la description du quotidien de 16 familles vivant en 2030 et en 2050, ce travail montre que la transition énergétique est possible sans remettre en cause les souhaits de confort et de bien-être de nos concitoyens, quels que soient leur localisation, leurs revenus, leur organisation familiale ou encore leur âge.

What-Happened-to-the-Future-«-Founders-Fund-Mozilla-Firefox

Cet exercice montre l'intérêt d'utiliser des narratifs pour présenter des visions du futur. Plusieurs fictions sont proposées dans ce blog pour aller plus loin et susciter des débats et des échanges (lien vers les Fictions).

[Lire la suite…]

Mobilités, conduire le changement avec les projets financés par les Investissements d'Avenir

Les investissements d’avenir, opérés par l’ADEME soutiennent plusieurs projets visant à améliorer les conditions de mobilité et l'utilisation rationnelle de l'énergie. Tous ces projets sont détaillés sur un blog spécifique. Lors d'Ecocity, aidé par julien de Labaca (consultant), l'ADEME a rassemblé ces porteurs de projets, pour partager leur point de vue, pour amplifier les changements en cours.

Financés par les Investissements d’Avenir à hauteur de 35 millions d'euros, douze projets s'intéressent à deux champs particuliers de la mobilité. Cinq sont issus d'un premier appel à manifestation d'intérêt (AMI) lancé en 2011 visant à développer des systèmes de mobilité complets et durables. Sept autres sont issus d'un second AMI, visant quant à lui à développer les mobilités électriques. Eco City Nantes est l'occasion de mettre en valeur ces initiatives ambitieuses qui ont germé sur tout notre territoire. Ainsi, cinq projets (3 du premier AMI et deux du second) seront présentés. L'occasion de démontrer aux acteurs publics et privés que de telles initiatives sont possibles et qu'elles sont bénéfiques à la mobilité de nos territoires. 

 

[Lire la suite…]

AMI – Véhicule routier du futur : technologies, systèmes et mobilité

L'ADEME lance un nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI) portant sur la partie véhicules routiers (véhicule et mobilité) du programme « Véhicule du futur » des Investissements d’avenir. Il s’inscrit notamment dans le cadre du plan automobile annoncé par le gouvernement le 25 juillet 2012 et fait suite aux 9 appels à manifestions d’intérêt thématiques émis par l’ADEME en 2011 et 2012, qui ont permis de soutenir une quarantaine de projets. 

Cet AMI doit notamment permettre l’émergence de projets fédérateurs industriels participant à l’atteinte de l’objectif de mettre sur le marché d’ici 2020 des voitures particulières consommant moins de 2 litres de carburant aux 100 km, d’un prix abordable, développés et assemblés sur le territoire national. 

Le champ thématique de l’AMI correspond aux véhicules routiers et systèmes de mobilité permettant le transport de personnes et/ou de marchandises. Les travaux pourront porter sur des applicatifs variés, allant du 2-roues motorisé au véhicule lourd. [Lire la suite…]

La Tournée – un dispositif logistique innovant au service du lien social

S'inspirer des dabbawallah pour concevoir, expérimenter et industrialiser un service de logistique de collecte/livraison de colis dans Paris, nous en avions parlé en 2011. La Tournée est maintenant pleinement opérationnelle (vidéo et présentation ci dessous) et cherche à se répliquer.

Il s'agit de collecter et livrer à pied en utilisant des chariots, quelques outils numériques, et une excellente organisation. Ce dispositif crée un nouveau lien social et affiche une résilience très élevée à tous les chocs à venir. Tôt ou tard vous y viendrez, autant commencer maintenant !

 

[Lire la suite…]

Information CO2 des prestations de transport

[source Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie] Dans l’objectif de valoriser les transports les moins émetteurs de CO2, l’obligation d’information CO2 des prestations de transport impose aux opérateurs (entreprises de transports de personnes ou de marchandises, de déménagement, taxis, commissionnaires, agents de voyages), d’informer leurs clients, lors de chaque déplacement, des émissions de CO2 de leur prestation. Cette obligation adoptée dans le cadre de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement est reprise dans le code des transports (article L 1431-3).

Le décret n° 2011-1336 du 24 octobre 2011 fixe les principes de calcul communs à tous les modes de transport (ferroviaire ou guidé, routier, fluvial, maritime, aérien). Il précise les modalités d’information du bénéficiaire ainsi que le calendrier de mise en oeuvre des dispositions.

La méthodologie de calcul est basée sur le projet de norme européenne relatif au calcul et à la déclaration d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre des prestations de transport (pr EN 16 258).

[Lire la suite…]