low cost

[Fiction N°10] USA, la mobilité Re-programmée

Fortement appuyés sur la technologie et le numérique, quatre scénario sont proposés par le Centre Rudin (USA) pour 2030. Ces scénarios sont conçus comme des provocations aux décideurs et aux aménageurs pour stimuler les débats : Growth, Collapse, Constraint ou Transformation…

 

  4_scenarios

 

[Lire la suite…]

MétaNote 16 – L'avenir du camion

Un parallélépipède rectangle « identique » depuis des décennies, encombrant nos autoroutes lors de nos voyages, telle est la perception générale du camion. Il est proposé ici de renverser la position, de se mettre à la place du constructeur, et de mettre en perspective les évolutions historiques de ce véhicule, puis de tracer sa trajectoire probable.

Avant tout, le chauffeur pense que vous n’avez rien à faire sur une autoroute, son véhicule, « l’autocar des marchandises », est conçu et optimisé pour transporter 25 tonnes de marchandises. La voiture, elle n’est pas efficace avec au mieux 5 litres/100 km pour 1 tonne à 90 km/h, le camion, lui, consomme moins d’un litre/100 km pour 1 tonne. Et si, finalement, la voiture n’avait donc pas sa place sur l’autoroute ?

Malgré les apparences, le camion préfigure l'avenir de l'automobile et des transports en général (lire l'article Truck 2020).

Structurellement cet objet industriel aspire à lui toutes les innovations en matière d'efficacité énergétique, d'optimisation systémique et d'adaptation "retardée" à tous les contextes pour maximiser sa productivité. Géré par des professionnels, acheté par des professionnels, conduit par des professionnels, il va poursuivre les mêmes tendances historiques : excellence énergétique, hyperspécialisation aux besoins des utilisateurs, intégration dans un système logistique complexe. Puis il va franchir un cap majeur dans probablement moins de 10 ans : la transparence totale des émissions polluantes et émissions de GES. Ce sera le premier véhicule qui communiquera ses émissions en temps réel à ces clients, aux collectivités, et aux marchandises livrées elle-même. Même si les critères énergie/environnement ne sont qu'une partie des éléments guidant le choix d'un produit ou d'un service, ne pas les afficher ne sera pas accepté par les clients. Avec l'Internet des Objets (lire l'étude du Commissariat à la stratégie et la prospective, La dynamique d'Internet – Prospective 2030), le camion n'a pas fini d'être à l'avant garde des transports.

[Lire la suite…]

La mutation du secteur des transports à la croisée de 3 économies

La mise en parallèle de l'interview de M.Midler, Directeur de Recherche à l'école Polytechnique sur le management de l'innovation, et un extrait de l'âge de la multitude apparaît comme particulièrement éclairante.

Les modifications observables peuvent se résumer dans des termes comme : service de mobilité, covoiturage, autopartage, véhicule en libre-service, véhicule électrique, low cost. Ces termes "historiques" des transports cachent les principales mutations basées sur l'économie de la fonctionnalité, l'économie collaborative et l'économie de l'expérience. Les Transports du Futur seront au croisement de ces 3 domaines.

3économies

[Lire la suite…]

La voie de l’équilibre – Industries, Citoyens, Environnement et Territoires

La situation est clairement critique. D’un de point de vue énergétique, les experts estiment à plusieurs milliards par an les investissements à réaliser pour sortir de la dépendance au pétrole, pour améliorer notre efficacité dans tous les secteurs, dont les transports. Le précédent Schéma National des Infrastructures de Transports issu du Grenelle sera revu, sans doute à la baisse. D’un point de vue économique, les experts constatent la difficulté des industries automobiles dans un marché européen saturé, avec comme sorties possibles le Low cost ou le Premium. D’un point de vue environnemental, les experts soulignent que plusieurs critères en matière de qualité de l’air ne sont pas respectés, les conséquences sanitaires sont déjà connues : plus de maladies, de décès. D’un point de vue social, les citoyens et les entreprises observent que les transports ne s’améliorent pas (congestion, budget), et ne voient pas quel avenir se dessine…

Mais l’avenir dépend directement de nous, de nos choix, et précisément de notre vision de cet avenir. Ce bouclage, traité en profondeur par Jean-pierre Dupuy est essentiel à comprendre. Il nous faut collectivement décrire ce futur crédible et souhaitable – cette voie – qui, parce qu’elle sera partagée, ambitieuse, positive, conduira tous les acteurs à engager les actions qui permettront sa réalisation. La description de cette voie, si elle est bien faite, conduira donc à cette « autotranscendance ».

[Lire la suite…]

Le numérique change les modes de production des objets et potentiellement nos relations à ces objets

Nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle ère concernant la production des objets qui nous entourent. Si nous modifions les modes de production, la logistique et les flux seront entièrement changés, et plus important encore, nos relations à ces objets pourront être très différentes.

Après avoir fait entrer le numérique dans le marketing, la conception et les outils de production centralisés, ce dernier pourrait jouer un rôle majeur dans de nouvelles façons de produire des composants puis des objets de façon décentralisée. Ce nouveau mode de production permettra de modifier profondément nos relations aux objets ou bien, à l’inverse, renforcera la production à la demande, le juste à temps, l’obsolescence programmée en inventant de nouveaux canaux de distribution au plus du consommateur. Encore une fois, les technologies ne sont qu’un moyen nous permettant de changer notre environnement, notre relation aux matières premières et aux autres, de comprendre nos dépendances et nos fragilités.

[Lire la suite…]

Et si l'hybridation devenait principalement muscle + électricité

Trois exemples, trois champs d'application, trois contextes, mais les mêmes idées :

  • plus le véhicule est léger, moins il y aura besoin de batterie donc plus il sera léger, et donc moins il y aura besoin de batterie, donc .. (voir un autre exemple "Less is more")
  • la meilleure énergie de propulsion est la vôtre, parce que votre santé sera un problème collectif (voir le lien santé et mobilité)
  • la capacité d'adaptation du véhicule à différents contextes s'améliore quand on mélange modes de transports lourds, collectifs, légers, individuels (voir l'exemple Hollandais)

[Lire la suite…]

Less is more – Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public

Modello Modulo2

Modello_2 Modello_3
Design par Davide Bonanni. Voir également ici (2-3 roues) et ici (co-conception des véhicules). Les qualités de ces objets sont là : Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public => d'autres idées …

DS5, ultra low cost et Toyota Fun Vii (future mobility drive)

Alors que Citroën lance sa DS5, Renault annonce le développement de véhicule dit "ultra low cost" et Toyota présente sa vision 20XX avec Fun Vii. Ces 3 approches confirment les tendances majeures identifiées il y a maintenant plus de 3 ans. Une scission majeure s'opère entre :

  • la voiture vêtement de mode, au renouvellement accéléré, ici la DS5. Cette voiture porte les concepts d'un objet de mode, "le luxe à la française". L'article indique néanmoins le besoin d'associer à l'objet des services à la hauteur, pour proposer d'entrer dans un Univers,
  • l'objet fonctionnel portant le nom d'ultra low cost. Renault après le succès de Dacia poursuit dans le coeur de métier d'un constructeur, répondre à l'évolution de tous les besoins. Ici, répondre au plus près des besoins fonctionnels, réduire les prestations optionnelles et accessoires. Dans ce cas, peu d'élément sur des services associés… Et pourtant, pourrait-on y réfléchir un instant ?

[Lire la suite…]

Les Transports du Futur – une présentation synthétique