léger

La 3ème voie : Spiri.io

E.Musk avec Tesla est parti par « le haut ». Un véhicule de luxe associé à une production de batterie à très haut volume, des solutions de charge rapide et en aval une capacité à réutiliser les batteries hors usage automobile pour des applications solaires. Ce « pack » Tesla (lire cet article sur E.Musk et V.Bolloré) incarne une approche dite « vêtement de mode » dans la MétaNote N°0 – l’Origine. Cette MétaNote proposait aussi une autre voie, la 3ème après la voiture individuelle privée possédée et les transports publics collectifs : celle des services de mobilité utilisant le véhicule (électrique) devenu une commodité. Cette commodisation ouvre une voie radicalement nouvelle car le véhicule n’est plus considéré comme une fin en soi, mais uniquement comme une partie d’un système. L’utilisateur n’a (presque) plus d’affinité avec le véhicule, seul l’expérience du trajet compte.

Le point central de cette hypothèse était basé sur la synchronisation de plusieurs dynamiques qui vont rentrer en synergie : [Lire la suite…]

[Fiction N°8] Un jour d'Avril 2024, à Paris…

Cette fiction a été rédigée par Nicolas Le Douarec. 

""The Vertebrane system lets me access the entire information network here in the Australia project. It is like a network connection, a telephone, a TV, a computer and several other devices all rolled into one. You asked me what was tattooed on Burt's butt. I used the Vertebrane system to get the answer." Manna, Chapitre 7

Jack est tout excité.

Cela fait 3 mois qu’il s’est fait implanté sa puce organique alimentée par son propre métabolisme (lire Manna de Marshall Brain) qui lui permet à la fois de suivre en temps réel ses paramètres vitaux, et d’être en permanence connecté au réseau 8G : un réseau mesh global à très forte résilience, entièrement gratuit puisque les noeuds et les antennes de ce réseau sans fil sont, non seulement tout objet connnecté, mais les êtres humains eux même, via cette fameuse puce organique.

Jack a décidé de s'équiper le jour où on l’a retrouvé inconscient après avoir pris de plein fouet à vélo la portière d’un Engin Roulant Robot (ERR) de la Poste (ou était-ce Amazon, il ne se souvient déjà plus)… Plus de peur que de mal, une frayeur soldée par une vilaine entorse, mais un ‘presqu’incident’ qui l’a convaincu de prendre le forfait “santé-vie” du réseau 2H, avec à la clé un bonus sur sa mutuelle santé qui peut atteindre 50%, quant on sait qu’une bonne couverture santé coûte maintenant 2000 Euros/mois pour une famille. L'autosurveillance de sa santé était devenu incontournable avec pour conséquence une pratique accrue des modes de déplacement actifs.

[Lire la suite…]

Le numérique change les modes de production des objets et potentiellement nos relations à ces objets

Nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle ère concernant la production des objets qui nous entourent. Si nous modifions les modes de production, la logistique et les flux seront entièrement changés, et plus important encore, nos relations à ces objets pourront être très différentes.

Après avoir fait entrer le numérique dans le marketing, la conception et les outils de production centralisés, ce dernier pourrait jouer un rôle majeur dans de nouvelles façons de produire des composants puis des objets de façon décentralisée. Ce nouveau mode de production permettra de modifier profondément nos relations aux objets ou bien, à l’inverse, renforcera la production à la demande, le juste à temps, l’obsolescence programmée en inventant de nouveaux canaux de distribution au plus du consommateur. Encore une fois, les technologies ne sont qu’un moyen nous permettant de changer notre environnement, notre relation aux matières premières et aux autres, de comprendre nos dépendances et nos fragilités.

[Lire la suite…]

Livre – Transports et Mobilités du Futur, Quelles rencontres pour le 21ème siècle ?

Reprenant plusieurs métanotes, ce livre n’engage que son auteur et non l’institution à laquelle il appartient. L’objet de cette diffusion est de stimuler le débat, d’appeler des commentaires et des critiques, de synchroniser les différents acteurs pour accélérer le passage  à l’action.

Une version du livre au format .pdf est disponible en m'envoyant un courriel à l'adresse : transportsdufutur@gmail.com et en indiquant dans l'objet "rencontre". Des liens sont proposés ci-dessous pour recueillir vos commentaires, avis, propositions, idées … Une version au format .epub est en cours de réalisation pour une lecture numérique hyperliée.

[Lire la suite…]

Less is more – Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public

Modello Modulo2

Modello_2 Modello_3
Design par Davide Bonanni. Voir également ici (2-3 roues) et ici (co-conception des véhicules). Les qualités de ces objets sont là : Efficace, Economique, Actif, Partageable, Co-concevable, Appropriable, Réparable, Fabricable localement, Individuel, Collectif, Privé, Public => d'autres idées …

Un milliard de dollars pour produire de la fibre de carbone dans l'automobile

Aksa

C'est le montant que va investir une nouvelle alliance entre un chimiste américain et un groupe Turque. La fibre de carbone est en train de se démocratiser et l'automobile lui promet un tremplin.

Le coup d'envoi a été donné par le Groupe BMW (photos ICI) en 2009. Il est devenu l'actionnaire de l'allemand SGL Carbon, avec qui il a créé une co-entreprise pour maîtriser toutes les étapes de l'industrialisation de la fibre de carbone. Il l'utilisera massivement dans sa prochaine génération de voitures électrique et hybride i3 et i8, qui seront lancées à partir de 2013.

Pressés par leurs obligations en terme de réduction des émissions de leurs véhicules, les constructeurs allemands ont tous depuis jeté leur dévolu sur ce matériau, 50% plus léger que l'acier et 30% que l'aluminium. L'enjeu aujourd'hui est de réduire les coûts liés à sa transformation. Et tous s'engagent à lui offrir des débouchés.

Volkswagen est à son tour entré au capital de SGL Carbon, à la surprise de BMW. Sa filiale Audi s'est associée en début d'année dernière à la société Voith. Ensemble, ils vont à leur tour développer les moyens d'industrialiser à grande échelle la production de pièces en composites renforcés de fibres de carbone.

Daimler s'est tourné vers le japonais Toray. Leur co-entreprise produit à Esslingen en Allemagne des pièces en composites renforcés de carbone (CRFP) qui équiperont la Mercedes Classe SL attendue dans le courant de l'année 2012. Toray est responsable de la fabrication de la fibre de carbone utilisée dans les composites (CRFP) et du processus de production par transfert de moule (RTM). Daimler a conçu les pièces et développe les technologies pour les fixer ensemble.

General Motors est aussi sur les rangs depuis l'année dernière. Le constructeur a choisi un autre japonais, Teijin, pour développer des technologies qui réduiront les coûts de production des matériaux à base de fibre de carbone. Une unité pilote est en construction dans son usine de Matsuyama au Japon, dont l'objectif prioritaire est réduire les temps de cycle de production des pièces en thermoplastiques renforcés de fibre de carbone. La prochaine Chevrolet Corvette attendue en 2014 devrait bénéficier de leurs avancées.

Le dernier projet annoncé qui lie désormais le chimiste américain Dow, via sa filiale Dow Europe, et le groupe turque Aksa Akrilik Kimya Sanayii est significatif de ce nouvel engouement. Ils ont choisi de créer une co-entreprise (à 50-50) pour produire de la fibre de carbone dans l'usine du second à Yalova, dans le nord-ouest de la Turquie.

Le projet a reçu le soutien des autorités turques et la visite du Ministre de l'Industrie Nihat Ergun lors de son annonce officielle. Il représente un investissement de 1 milliard de dollars. En comparaison, celui de SGL Carbon et de BMW dans leurs projets communs s'élève à 230 millions d'euros.

Les nouvelles installations auront d'ici 5 ans une capacité de production de fibres de carbone de 3.500 tonnes par an. C'est considérable puisque cela représente 8% des tonnages mondiaux. Les deux partenaires tablent sur un marché des composites en fibre de carbone qui devrait se monter à 40 milliards de dollars en 2022, contre 10 milliards actuellement.

Leurs débouchés sont aujourd'hui multiples. La construction, l'automobile, l'aéronautique, les éoliennes, sont autant de secteurs vivement intéressés par les qualités de ce matériau à la fois léger et extrêmement résistant Aksa est un solide groupe chimique Turque, spécialisé dans les fibres acryliques. Son chiffre d'affaires devrait terminer l'année aux alentours de 900 millions de dollars en 2011. Il fait parti d'un conglomérat Turque (AKKOK Group), aux activités diversifiées, employant au total 3.200 personnes pour un CA de 2,7 milliards de dollars.

Source Autopresse

The Future of Transportation – Synthesis in 20 slides

Les Transports du Futur – une présentation synthétique

Nouveau matériau, nouveau design – nouveau design, nouveau usage

Apple a breveté, au départ pour le Macbook, le design apporté notamment par le procédé de fabrication de la coque arrière de l'ordinateur. Ce design permet une reconnaissance immédiate du produit, et lui donne une finesse inédite.

Brevet_unibody 
Plus récemment, de nouveaux brevets ont été accordés à Apple pour l'Iphone sur un sujet analogue. Le design de ces produits est essentiel pour lui permettre de créer de nouveaux usages.

[Lire la suite…]