FORD

Robotisation, automatisation des véhicules en 2020. Qui sera le Patagonia de l'automobile ?

Patagonia expérimente le futur de l'automobile (lire les MétaNotes N°14 L'avenir de l'automobile). La marque propose à ses clients de moins consommer, de moins acheter ses produits, de les réparer, de les échanger.   


Pur marketing pour certains, tout simplement une question de survie pour d'autres. Ayant compris que rapidement, l'entreprise devra s'organiser pour proposer des produits "beauxbons et vrais" (lire l'origine du concept), Patagonia préfigure sans doute l'avenir du commerce de biens industriels. avec l'arrivée promise de nouveaux types de véhicules autonomes, les chaînes de valeur des mobilités vont être bouleversées ouvrant d'immenses opportunités et de grands risques.

[Lire la suite…]

Et si les jeux étaient déjà faits ? l'iMaaS va s'imposer.


D'ici la fin de l'année, une société vieille de quelques années va permettre de transporter autant de personnes que l'Eurostar. Déjà, les 26000 voitures partagées en France placent la moitié de la population à moins de 15 minutes à pied d'un véhicule partagé, utilisable, simplement, aujourd'hui. D'ici quelques mois le gouvernement chinois pourrait annoncer dans les 8 principales villes des mesures de restriction visant à limiter l'usage et probablement l'achat de voiture. L'Oregon (USA) invente cet été une nouvelle fiscalité du transport basée sur une facturation à l'usage, ouvrant des innovations politiques et, en conséquence, des modifications profondes dans l'usage de la voiture. Tous les jours, profitant des progrès fulgurant des technologies numériques, de la créativité de la multitude, se créent de nouvelles applications simplifiant, regroupant, agrégeant des solutions de mobilité plus simples, plus fonctionnelles et demain plus agréables. Enfin Aetna, compagnie d'assurance, lance une première application traçant votre activité physique pour bénéficier de réduction sur votre mutuelle de santé.

Pris individuellement ces exemples intéressent, mais ils restent des signaux faibles.

Considérés ensemble, et en se plaçant du point de vue des citoyens, ils dessinent clairement de nouvelles mobilités/immobilité, de nouvelles contraintes, de nouveaux comportements, de nouvelles relations à l'automobile, de nouvelles expériences utilisateurs, de nouveaux imaginaires.

[Lire la suite…]

Ford partage son AppLink et lance Myenergi

Tout comme Google distribue, actualise et développe Android, Ford vient de mettre à disposition de tous les constructeurs et équipementiers son système d’exploitation AppLink (communiqué de presse). Ford pense ainsi devenir un des principaux systèmes d’exploitation pour l’automobile (voir également article dans Wired). En parallèle, Ford lance MyEnergi une suite numérique permettant de réduire sa consommation d’énergie dans une approche globale : déplacement (en plug-in) et habitat.

[Lire la suite…]

Web prédictif portable = puissant APM versus Schumpeter

Yann Le Tilly (TransID) nous informe d"une nouvelle fonction du système Android : Google Now, permettant notamment de faciliter la multimodalité, d'anticiper les bouchons, de trouver un service. Pour cela, Google utilise sa panoplie d'outils existants et les rassemble en intégrant du web prédictif. Le film ci dessous présente le service. Google poursuit ses développements pour jouer un rôle majeur dans nos mobilités. Quelles conséquences et propositions pour les acteurs historiques ?

Toujours plus vite

[Lire la suite…]

FORD (Bill) regarde au delà …

Dans un article publié en mai 2011, Bill FORD propose sa vision de l'avenir. Les constats sont pertinents, et les pistes de solutions également même si B.FORD propose toujours sur des progrès technologiques sur les objets sans innover sur le système :

"Instead of focusing on building more roads and rails, we should work on putting intelligence into our systems. That means smart roads, smart parking, and smart public transit. We need to use real-time data to optimize personal mobility on a massive scale."

"Hong Kong's Octopus system ties together commuter parking, buses, and trains into a single-payment system. You get one ticket on your cellphone, and it doesn't matter whether you're taking a train, a bus, or public transport of any sort."

"The ultimate solution would have transportation hubs where all forms of travel intersect, so you can get off a subway and get onto a Segway. Or get off a bus and get on a bike or share a Zipcar. Those hubs will be safe, well-lit, attractive places. You can imagine those transportation hubs as social hubs with cafés where people gather."

Mais aux USA, certains pensent à améliorer le système, et cela passe bien sûr par expérimenter la dépossession, à passer à des mobilités multimodales :

"Now we're seeing the beginning of what's called intelligent multimodal transportation. Smart phones allow us to instantly rent a bike, carpool with someone just a mile up the road, find a bus, and even "ping a ride" with a car service or cab to get where we are going. Car-sharing services like Zipcar are viable businesses today in our thickest cities, because users can easily reach a shared car on foot after pulling up its location on their phone. In thick cities, technology is rapidly making it even more convenient to live without owning a car."

Et si nous avions en France, toutes les compétences, toutes les industries, tout l'écosystème, toute la dynamique pour créer et industrialiser à grande échelle ces nouvelles mobilités ? et créer ainsi des leaders mondiaux…Tous les renseignements pour l'AMI (Appel à Manifestations d'Intérêt) sur les mobilités et les chaînes logistiques : ICI.