Uber, jusqu’où allez-vous aller M.Kalanick ?

Cet été, Uber vient de passer une étape majeure. Valorisé à plus de 3 milliards de dollars, lié à Google par sa dernière lever de fond, Uber appartient à la classe des start-up mondiales. Réliée à la multitude par des interfaces séduisantes pour proposer un véhicule avec chauffeur dans plusieurs villes, Uber et son CEO M.Kalanick, se livrent à la fois à un marathon et des sprints, sur plusieurs services, dans plusieurs pays. Uber vient d’ouvrir sa plateforme via des API, pour satisfaire les besoins de la multitude.

Ce saut discret lui ouvre maintenant des possibilités de services sans limite.

[Lire la suite…]

Etudes sur les pratiques d'autopartage et de covoiturage

Cet article a été rédigé par Mathieu Chassignet, Ingénieur à l'ADEME.

Afin de mieux comprendre les usages de services de mobilité en forte progression, l’ADEME a récemment soutenu la réalisation de plusieurs études sur l’autopartage et le covoiturage. Certaines de ces études sont terminées et les livrables consultables, d’autres sont en cours de réalisation ou seront lancées dans les prochains mois.

Les études réalisées permettent de mieux comprendre ces services de mobilité ainsi que leurs usagers, et notamment :

  • leurs profils socio-démographiques,
  • les conditions et raisons de leur recours à un service de mobilité,
  • leur utilisation qualitative et quantitative de l’autopartage / du covoiturage,
  • leurs représentations des différents modes de transport,
  • l’évolution de leur pratique automobile et de leur équipement en voitures,
  • l’évolution de leur utilisation des autres modes de transport,
  • leurs motivations et les freins ressentis à la pratique de l’autopartage / du covoiturage.

L’objectif est, pour chacun des services, de mieux connaître la pratique, la quantifier, l’évaluer, de comprendre les conditions du passage à l’acte, les motivations d’adopter de nouvelles pratiques, les freins ressentis, etc. Une objectif plus global est de comprendre les complémentarités – et parfois concurrences – entre les différents services, les liens avec les autres modes comme les transports collectifs et les modes actifs, les meilleurs leviers pour développer ces services de manière plus intégrée et cohérente, …

[Lire la suite…]

[balise N°1] Les Transports du Futur

Après plus de 800 articles, tentons une première balise … à laquelle se raccrocher.

Né de l'ouverture du GPS et de la structure d'internet, le numérique se positionne comme la technique dominante, s'infiltre dans tous les secteurs, toutes les filières. Celle des transports commence à peine à être impactée et déjà des acteurs comme la SNCF annoncent clairement être en concurrence avec Google et Blablacar. Ces acteurs sont nés par le numérique, ce sont de jeunes adolescents et déjà ils bousculent.

Dans ce contexte, comment apporter de nouvelles expériences de mobilités aux citoyens ? réduire la consommation des énergies fossiles en améliorant l'usage des véhicules en circulation ? comment soutenir les processus d'innovations et faire naître des ruptures ? comment accompagner les filières historiques dans une mutation majeure ?

[Lire la suite…]

Lancement de l’Appel à Projet de Recherche CoMon

Etablissement_logo_petit

CoMoN 
Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique 

Cet article a été rédigé par Stéphane Barbusse, coordonnateur de la R&D, Service Transports & Mobilités. 

L’appel à projets de recherche CoMoN : Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique, vise à disposer et faire partager une connaissance régulièrement actualisée des services de mobilité des personnes et des transports des biens. L’objectif est de permettre aux acteurs (citoyens, décideurs publics, entreprises) de mieux connaître leurs déplacements, les modes de transports à disposition, les implantations ou encore les investissements à réaliser pour optimiser la mobilité. Il s’agit également de mieux quantifier les impacts des différents choix qui peuvent être faits et de faire émerger de nouvelles solutions de mobilité. Il s’agit, in fine, de progresser à la fois au niveau des pratiques individuelles et des choix collectifs.

Un autre objectif majeur est de développer un prototype échelle 1 d’un outil numérique collaboratif centralisant les connaissances disponibles sur la mobilité des biens et des personnes. La finalité est de disposer d’un référentiel national sur cette thématique, permettant aux différents acteurs de connaître et se faire connaître, de disposer de données constamment actualisées, de répliquer des solutions existantes, d’expérimenter de nouvelles solutions, etc.

Enfin l’innovation attendue à travers le projet résidera dans l’appropriation du dispositif, dans l’atteinte d’une masse critique de services référencés et dans les modèles d’affaires à développer afin de pérenniser cet outil numérique pour qu’il soit utile à plusieurs acteurs.

La date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au vendredi 12 septembre 2014.

Le texte de cet APR et les pièces constitutives des dossiers à soumettre sont disponible en téléchargement sur le lien suivant : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/CoMoN2014-46

Contact ADEME (impérativement par e-mail dans un premier temps sur la boite dédiée SVP)
Séverine BOULARD : ademe.comon@ademe.fr

 

 

 

Lancement de l'Appel à Projet de Recherche CoMon

Etablissement_logo_petit

CoMoN 
Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique 

Cet article a été rédigé par Stéphane Barbusse, coordonnateur de la R&D, Service Transports & Mobilités. 

L’appel à projets de recherche CoMoN : Coll@borons autour de la Mobilité et du Numérique, vise à disposer et faire partager une connaissance régulièrement actualisée des services de mobilité des personnes et des transports des biens. L’objectif est de permettre aux acteurs (citoyens, décideurs publics, entreprises) de mieux connaître leurs déplacements, les modes de transports à disposition, les implantations ou encore les investissements à réaliser pour optimiser la mobilité. Il s’agit également de mieux quantifier les impacts des différents choix qui peuvent être faits et de faire émerger de nouvelles solutions de mobilité. Il s’agit, in fine, de progresser à la fois au niveau des pratiques individuelles et des choix collectifs.

Un autre objectif majeur est de développer un prototype échelle 1 d’un outil numérique collaboratif centralisant les connaissances disponibles sur la mobilité des biens et des personnes. La finalité est de disposer d’un référentiel national sur cette thématique, permettant aux différents acteurs de connaître et se faire connaître, de disposer de données constamment actualisées, de répliquer des solutions existantes, d’expérimenter de nouvelles solutions, etc.

Enfin l’innovation attendue à travers le projet résidera dans l’appropriation du dispositif, dans l’atteinte d’une masse critique de services référencés et dans les modèles d’affaires à développer afin de pérenniser cet outil numérique pour qu’il soit utile à plusieurs acteurs.

La date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au vendredi 12 septembre 2014.

Le texte de cet APR et les pièces constitutives des dossiers à soumettre sont disponible en téléchargement sur le lien suivant : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/CoMoN2014-46

Contact ADEME (impérativement par e-mail dans un premier temps sur la boite dédiée SVP)
Séverine BOULARD : ademe.comon@ademe.fr

 

 

 

Quelques propositions pour une politique de transport par véhicules autonomes

Cet article est rédigé par Bertrand Duflos.

La présentation par Google, en mai, de ses prototypes de voitures totalement autonomes (sans conducteur) a confirmé les progrès de Google qui se prépare manifestement à lancer prochainement une offre de transport par véhicules autonomes (lire également la MétaNote N°20, La Chimère).

8-google-driverless-car-280

Que pouvons-nous faire de ce côté-ci de l'Atlantique ?

La différence entre les acteurs européens et Google : l'industrialisation
Grâce aux sommes importantes consacrées, notamment en recherche publique, depuis plus d'une dizaine d'années sur l'automatisation de la conduite, il n'y a peut-être pas de retard technique de l'Europe sur ce que fait Google, ou peut-être pas un retard significatif.
Là où il y a du retard, c'est en termes d'industrialisation : Depuis plusieurs années, Google développe sa solution technique, en couvrant de manière de plus en plus complète les différents aspects de l'automatisation de la conduite. Google teste sa solution jour après jour sur route depuis 2012.
Certes une grande partie des centaines de milliers de km de test de voitures autonomes annoncés par Google ont été faits sur autoroute, mais… l'expérience concrète acquise par Google est indéniable.

 

[Lire la suite…]

MétaNote 20 – La voiture sans conducteur, la Chimère

D'ici 3 ans nous dit Elon Musk, à 90% sur une Tesla. En 2020 pour Daimler, Renault-Nissan, Volvo … (lire cette fiction en 2024). Les mots employés varient d'ailleurs selon les points de vues et les auteurs : conduite assistée ou déléguée pour les constructeurs automobiles, voiture sans chauffeur ou "cybernétique" pour les industries du numérique. Cet objet peut être vu avec les lunettes d'un automobiliste classique comme un salon roulant ou comme une solution de mobilité "commandable" à volonté avec des lunettes d'un opérateur. Dans les deux cas, le véhicule sera un hybride du monde de l'industrie de l'acier et du monde du numérique. Cet objet incarne, aujourd'hui, des rêves (lire cet article sur les voitures sans conducteur et les drones), des fantasmes, des utopies. Il fait partie de la longue liste des technologies qui pourraient nous "libérer". 

Chimère

La voiture sans conducteur est donc une chimère

"La symbolique de la chimère est vaste et son nom a été repris pour désigner, dans un sens étendu, toutes les créatures composites possédant les attributs de plusieurs animaux ainsi que les rêves ou les fantasmes et les utopies impossibles" (Wikipédia).

 

[Lire la suite…]

UberPop, Un nouveau service urbain de Taxi entre Particulier

Comme le décrit cet article du Monde (A Paris, Uber veut changer les particuliers en taxi), cette dernière annonce d'Uber ne va calmer les taxis. Avec UberPop, il s'agit de décliner le concept de Véhicule avec Chauffeur en allant jusqu'à remplacer le Chauffeur professionnel par un particulier. Il s'ajoute à l'offre UberX pour lequel un chauffeur professionnel utilise son propre véhicule. Le schéma ci dessous extrait du blog Uber est clair : 

UberPOP_vs_600

Un nouveau service de mobilité

Il s'agit donc véritablement d'un nouveau service de mobilité. Et il faut être vigilant sur les termes utilisés pour éviter les confusions. Il ne s'agit d'autopartage puisque le propriétaire de la voiture la conduit. Mais il ne s'agit pas non plus de covoiturage. En effet, la définition du covoiturage récemment adoptée est la suivante :

[Lire la suite…]

Mobilités, conduire le changement avec les projets financés par les Investissements d'Avenir

Les investissements d’avenir, opérés par l’ADEME soutiennent plusieurs projets visant à améliorer les conditions de mobilité et l'utilisation rationnelle de l'énergie. Tous ces projets sont détaillés sur un blog spécifique. Lors d'Ecocity, aidé par julien de Labaca (consultant), l'ADEME a rassemblé ces porteurs de projets, pour partager leur point de vue, pour amplifier les changements en cours.

Financés par les Investissements d’Avenir à hauteur de 35 millions d'euros, douze projets s'intéressent à deux champs particuliers de la mobilité. Cinq sont issus d'un premier appel à manifestation d'intérêt (AMI) lancé en 2011 visant à développer des systèmes de mobilité complets et durables. Sept autres sont issus d'un second AMI, visant quant à lui à développer les mobilités électriques. Eco City Nantes est l'occasion de mettre en valeur ces initiatives ambitieuses qui ont germé sur tout notre territoire. Ainsi, cinq projets (3 du premier AMI et deux du second) seront présentés. L'occasion de démontrer aux acteurs publics et privés que de telles initiatives sont possibles et qu'elles sont bénéfiques à la mobilité de nos territoires. 

 

[Lire la suite…]

Et si le covoiturage n'était qu'un jeu à réinventer

[Il s'agit d'un billet invité, Bienvenue à Pierre Trami, Energies & Mobilités chez GrDF]

La mobilité est devenue si naturelle, si spontanée qu’on en a même oublié ce qu’elle induit, tant au niveau de son empreinte immédiate, économique ou environnementale, que  les conséquences qui en découlent, pour soi et pour les autres. La mobilité est devenue tellement soliste que la première empreinte, sans doute financière,  nous fait oublier l’impact marqué par le déplacement du km parcouru par un véhicule de près d’1 tonne, qui sert à mouvoir une personne dont le poids moyen est inférieur à 100 kg. L’effet levier, que nous avons tous utilisé pour mouvoir un objet lourd, inaccessible à notre force , est totalement oublié dans le cas de nos mobilités. Aurions nous pris un levier plus court que la masse à déplacer et d’un poids 10 fois plus important que ce dernier ? Qu’est ce qui pourrait éveiller nos consciences notre relation aux autres ? quel levier permettrait d’avoir un effet démultiplicateur ?

Nous avons tous fait le constat que le jour le plus fluide de la semaine est le Mercredi, et que par conséquent nous avons corrélé l’absence de fluidité avec l’accompagnement des enfants à l’école. D’ici et de là, des initiatives ont été prises telles que ‘Marchons vers l’école’ ou ‘pédibus’  sous l’étroite surveillance d’un adulte. Et si nous laissions nos enfants générer de nouvelles initiatives ? Celles-ci pourraient revêtir l’esprit d’une communauté. Appelons cette communauté les « Trimbales».

Le-pedibus_940x705

[Lire la suite…]