Le projet Instant Mobility lance une enquête auprès des conducteurs professionnels

Instant Mobility (déjà abordé dans un précédent article) est un projet de recherche européen sur 2 ans qui étudie les moyens d’améliorer la mobilité urbaine des personnes et des biens ainsi que la gestion des réseaux de transport. Il prévoit, par la création d’une plateforme virtuelle pour les transports et la mobilité, d’améliorer l’efficacité du fret et de la messagerie. (http://instant-mobility.com)

Les futurs services imaginés par Instant Mobility profitent de l’Internet du Futur. Ils permettront a) une planification optimale des itinéraires, b) une réactualisation du guidage grâce à une connaissance fine et temps réel du trafic comme des différents évènements sur la route, c) une re-planification des itinéraires compte tenu des demandes de livraison, et d) des transferts de colis entre conducteurs. Tous ces services adopteront une approche personnalisée intégrant une aide à l’éco-conduite.

L’objectif d’Instant Mobility est de prendre en compte les besoins des professionnels du fret dès la conception des services en définissant les nouveaux services avec l’aide des conducteurs pour proposer les meilleures solutions possibles et en évaluant comment ces nouveaux services et leur changement seront adoptés.

A cette fin, Instant Mobility organise une consultation auprès des conducteurs professionnels au sein de plusieurs pays européens.

Pour répondre à l’enquête : http://www.tfaforms.com/253923

[Lire la suite…]

Le consommateur va avoir autorité

Peu à peu les outils numériques peuvent permettre d'apporter l'information partout, tout le temps sur tous les supports (ATAWAD). Cette capacité (ou potentiel) peut se transformer, pour le consommateur, en un formidable moyen d'accéder à de nouvelles connaissances, lui permettant de mieux choisir ses produits, sur la base de ses critères : bio, local (moins de x km), commerce équitable, sans X (allergie), 20% maxi de surcout par rapport au produit le moins cher, avec emballage recyclable à x%, et chercher le même produit d'occasion … Vers un assistant personnel de consommation.

Tout ceci avait été abordé dans un article écrit il y a 2 ans (le voici). Tout ceci peut devenir réalité dans une ou 2 années avec des conséquences non négligeable en matière de transport. IBM y travaille aussi :

[Lire la suite…]

En supprimant le conducteur la voiture autonome change profondément le secteur des mobilités

Sans conducteur, ce n'est plus une voiture. En supprimant la relation physique à l'objet, c'est tout le secteur des transports qui pourrait être impacté, même les transports publics.

Aujourd'hui toujours dominante dans tous les territoires, surtout les moins denses, l'automobile "conduite" s'est développée conjointement à nos modes de vie et nos villes. Cette imbrication est solide, complexe et profonde. Les transports publics sont bien "séparés" de l'automobile: ils sont publics et collectifs, alors que cette dernière est individuelle et privée (en majorité). Tandis que de nombreux services se développent pour proposer des voies intermédiaires (autopartage, covoiturage, transport à la demande, taxi collectif…) en tentant de décloisonner, le changement d'échelle ne s'opère pas pour le moment.

[Lire la suite…]

Nos systèmes de transport et la révolution numérique, pourquoi cela va tout changer.

En partant d’un exemple possible (présenté lors du séminaire Tuck), la Google car, les possibilités offertes par le numérique montrent des gains sans précédent dans le secteur des transports. Mais pour bénéficier de ces gains, il faudra identifier, comprendre et travailler tous les risques…

Imaginer… Déployer 50 000 robots roulants partagés sur une ville de 500 000 habitants et « supprimer » 200 000 voitures. Techniquement imaginable d’ici quelques années, le robot roulant. Une version existe déjà : Google car. Les mobilités seront équivalentes en véhicule.km mais elles seront beaucoup plus efficaces, rapides, économiques et sûres. L’innovation principale ne viendra pas du robot mais du logiciel d’optimisation de la cohorte de robot sur un territoire étendu. Le robot roulant, hybride entre le transport public-privé-collectif-individuel, sera configurable en fonction des villes, des pays, des infrastructures, des besoins : 2 à 20 places, les clés de répartition (nombre de véhicule à 2 places, à 4 places…) seront-elles aussi fonction des pratiques de mobilité, apprises en permanence par les robots eux-mêmes qui remonteront toutes les données. Ce ne sera plus une automobile, ce sera une plateforme servicielle partagée couplant tous les modes de transports. Le robot roulant sans chauffeur est, en fait, le prolongement des services d’autopartage-covoiturage-taxi… Des sièges libres sont mis en circulation, optimisés dans le seul but d’atteindre des objectifs : mobilité, énergie, coûts …

[Lire la suite…]

Connaitre, Choisir, Changer, Comprendre, Synchroniser, Co-concevoir, Fabriquer les Transports du Futur – Tout en 1

Tentative de synthèse dans ce schéma ci dessous.

Utiliser le meilleur des 2 mondes numériques et physiques pour concevoir de nouvelles solutions de mobilité, hyper-efficaces, répondant aux besoins de chaque utilisateur, partageable, réparable, re-configurable, matérialisées le plus tard possible et le plus près possible du marché :

Bienvenue dans l'ère de la rareté matérielle et de l'intelligence collective infinie. Vos commentaires, avis, compléments sont précieux (les déposer en commentaire).

Accéder directement au schéma (liens hypertexte dans les cadres rouges): Téléchargement Les2mondes

Et si les 2-3 Roues étaient > aux 4 Roues ?

La 8ème conférence de l'ACEM "Innovating our Mobility" a confirmé le rôle clé de l'objet 2-3 roues dans nos futurs systèmes de mobilité. Plus léger, plus efficace, plus facilement électrifiable, plus spécialisable, cet objet sera plus facilement partagé, connecté, ouvert que l'automobile. Le retour d'expérience de "Mu by Peugeot" à la gare Montparnasse avec des scooters électriques est sur ce point très riche. Les présentations sont affichées ci dessous, les vidéos sont disponibles ici.

Le partage de la voirie dans nos villes sera représentatif de la place qu'accorde la société à ces objets concurrents de l'automobile. Plus les contraintes seront fortes sur cette dernière plus le report sera important vers les modes plus légers. Les 2-3 roues devront, pour éviter les erreurs des 4 roues, afficher l'intégralité de leurs performances environnementales, devenir totalement transparents. Si plusieurs services de mobilité sont mis en oeuvre dans les 2 années à venir sur cette base (transparence, efficacité, connection à tous les modes, partage), cet objet prendra l'ascendant sur l'automobile dans les déplacements pendulaires quotidiens.

[Lire la suite…]

Quand le sol ne suffit plus …

L'accès à la "vitesse bon marché" a permis d'accéder à la maison-jardin pour certains, à échapper à la pression des prix de l'immobilier pour d'autres, à se rapprocher de ses semblables pour la plupart. Cette opportunité d'accéder au "meilleur sol" se transforme petit à petit, mais sûrement, sous la forme de multiples risques, de multiples fractures, de multiples formes d'immobilités. Ainsi des gradients apparaissent : accès à l'emploi, accès aux loisirs et aux aux savoirs, accès aux autres.

Un autre échappatoire technologique devient possible: rajouter un degré de liberté, rajouter un nouveau plan. Mais cette opportunité pourrait ressembler aux possibilités précédentes, celles qui apparaissaient hier  comme "sans limites", sans risques. Il n'en est rien, il faut dès maintenant penser en même temps le risque porté par l'innovation.

[Lire la suite…]

Networked, multimodal cities for 2050 – Google, Apple or Dell business models ?

AD Little publie un rapport sur la mobilité urbaine, identifiant les verrous et les pistes possibles en s'appuyant sur les modèles d'affaire de Google, Apple ou Dell (Google Mobility service voir ICI)… Les propositions sont bien dans l'air du temps : fournisseur de mobilité, penser intégré, réduire l'individuel, penser système synchronisé, définir des indicateurs de performances des systèmes de mobilité pour tirer vers le haut et améliorer la gouvernance (voir le rapport plus bas).

[Lire la suite…]

The Future of Transportation – Synthesis in 20 slides

Les Transports du Futur – une présentation synthétique