Génération C dans une collectivité apprenante

Deux récents ouvrages de CEFRIO sont présentés ci dessous: la génération C et la collectivité apprenante. Le CEFRIO (Centre francophone d'informatisation des organisations) est un centre de liaison et de transfert concernant les technologies de l'information, qui regroupe plus de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 60 chercheurs associés et invités qui œuvrent au service de l'innovation sociale et organisationnelle. Ces thèmes sont essentiels dans tous les projets de mobilités 2.0.

[Lire la suite…]

MétaNote TdF 4 – Les énergies

Cette MétaNote vise à faire un bilan dans le domaine des énergies utilisées pour les transports. Le graphique suivant est sans appel, en France, la consommation d'énergie est focalisée sur la route, donc sur le pétrole. Est-ce que cette concentration est robuste aux cygnes noirs (voir ici – évènements fortement improbables qui changent tout quand ils arrivent)? Quelles évolutions de la demande de transport, de l'offre énergétique peut-on déjà envisager ? Dans un monde de services de mobilité, quelle pourrait être la place d'un énergéticien ?

Nrj 

[Lire la suite…]

Nekoe Jam, évènement collaboratif inédit en France

Pour inventer l'économie de demain, le Nekoe Jam place l'innovation par les services au coeur de la transformation de nos entreprises et de nos territoires. La thématique des services mobilité est bien sûr présente, l'apport des TIC, l'intégration dans des territoires … Réserver les dates  27-28-29 Avril 2010, 3 jours d'échanges 24h/24h, plusieurs niveaux d'implication, tous les détails ci dessous :

Inscription à partir du 8 mars au www.nekoe.fr/nekoejam

Parce que la confiance est essentielle

La transition vers des services de mobilité passe entre autre par la confiance. Confiances entre citoyens, avec les autorités, dans l'utilisation de données publiques, dans la surveillance …

Pourtant la France n'est pas vraiment bon élève en la matière, Yann ALGAN dresse un constat inquiet de la situation de confiance en France. Par rapport à la plupart des pays, les Français ne font confiance ni à leur gouvernement, ni à leurs concitoyens, et ce malgré une protection sociale élevée. Comment comprendre cette anomalie, quelles sont ses conséquences économiques et sociétales, comment y rémédier ?

Il est l’auteur en 2008 de "La société de défiance : comment le modèle social français s’autodétruit " prix du livre d’économie 2008. Il a obtenu le prix du jeune économiste en 2009.

Il nous faudra tenir compte de ce point de départ pour concevoir des solutions de mobilité plus robustes, et qui permettent également de restaurer la confiance.

MétaNote TdF 3, La surveillance

En matière de transport, la surveillance s'exprime aujourd'hui essentiellement par le biais des contrôles de vitesse qui, par l'automatisation, ont pu se développer rapidement ces dernières années. Ainsi depuis 2003, la France a mis en place un système de contrôle automatisé de la vitesse sur les routes qui jalonnent son territoire, principalement dans le but de renforcer la sécurité routière et de réduire ainsi le coût, à la fois humain et économique, des accidents de la route. Il est évident que cette mesure a largement participé à la baisse considérable du nombre de morts sur les routes françaises (inférieur à 5 000 en 2007 alors qu'il dépassait 10 000 à la fin des années 1980).

Mais l'automatisation des contrôles de vitesse préfigure peut-être également diverses évolutions dans les activités de police de la route, que Laurent Carnis analyse dans un article (voir ici). Après un rappel des enjeux de sécurité routière auxquels répond cette automatisation, l'auteur présente les développements en cours ou prévus en matière de contrôle-sanction automatique des automobilistes. S'appuyant sur diverses comparaisons internationales (Grande-Bretagne, Australie), il montre ensuite quelles pourraient être les prochaines étapes : automatisation généralisée des contrôles de vitesse, de respect des feux rouges, des interdistances, etc., renforçant encore l'étendue de la surveillance des automobilistes.

[Lire la suite…]

Images virtuelles intégrant du réel

Ajouter sur les cartes des images ou animations temps réel, ci dessous deux exemples des possibilités aujourd'hui. En conséquence, quels outils pour la mobilité ?

  • Augmenter les connaissances sur un territoire des mobilités réelles : trafic, congestion, émissions.  Les outils de simulation existants (trafic, qualité de l'air…) pourraient utiliser les données d'entrées réelles (reconnaissance type de véhicule, type de conduite…),
  • Une préparation du voyage simplifié en ayant accès aux images réelles des lieux de transit, des gares (qui afficheront non seulement les horaires temps réels, mais d'autres messages commerciaux),
  • Des interventions ciblées mieux préparées pour résoudre des problèmes : accidents, bouchons, …
Film réalisé à partir de cartes Google

Satellite Car Chase, from Honest Directorson Vimeo.

 

Blaise Aguera y Arcas demos new augmented-reality mapping technology from Microsoft (TED).

A Rennes, Keolis libère ses données brutes

C’est une première en Bretagne, et en France : une entreprise privée à vocation de service public fait le choix de partager ses données brutes. Keolis Rennes a décidé de mettre une partie de ses données collectées en interne, en accès libre sur le web (films et nombreuses interviews, voir ici).

La filiale rennaise du premier opérateur privé français de transport public de voyageur a annoncé (en exclusivité à Web Patron!) l’ouverture à la fin du mois de février d’un site internet offrant accès libre à ses données brutes. L’intérêt : Mettre à la disposition du public des quantités astronomiques de données à traiter.

[Lire la suite…]

Vers la société de notation généralisée ?


Le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) vient de publier le 4ème cahier de l'évaluation portant sur la notation, du guide Michelin à ebay. Quelques extraits et commentaires :

"Les acteurs sociaux sont confrontés dans leur vie quotidienne à une multitude de choix de services, de technologies et de contenus. Le bouche à oreille, les réseaux sociaux, la circulation rapide de l'information donnent une importance critique à des « notations » qui sont autant de jugements gradués portés sur des biens et des services complexes. C’est un fait de société, un enjeu économique car ces biens et ces services sont porteurs de valeur et de création d'emploi, et un défi pour l'Etat qui n'intervient en général pas directement sur ces marchés mais demeure le gardien de leur intégrité. C'est l'objet de ce nouveau dossier.

[Lire la suite…]

MétaNote TdF 0 – Le passage de l’objet Véhicule aux services de mobilité, une chance …

La mobilité est avant tout source de rencontre et de richesse. Au niveau mondial, nos déplacements individuels sont promis à une croissance importante liée essentiellement à une augmentation du niveau de vie et à la volonté d’optimiser son « temps à soi ». Mais cette croissance risque de ne pas être homogène pour tous, allant de l’exclusion avec de véritables condamnés à demeure, à de nouveaux voyageurs spatiaux.

Les transports routiers conventionnels {Moteur à Combustion Interne – MCI / carburant liquide fossile} contribuent majoritairement, depuis un siècle, à l’accroissement de la mobilité individuelle des personnes et des échanges de marchandises. Un tel accroissement peut-il perdurer ? Quelles évolutions majeures peut-on attendre ? Comment assurer à tous une mobilité libre et durable ?

Tout d’abord, quelques rappels sur les facteurs qui ont conduit à cette suprématie.

[Lire la suite…]

Autorité des transports, vers une (r)évolution ?

En France, une autorité organisatrice de transports, habituellement abrégé en AOT, est une des collectivités auxquelles la loi d'orientation pour les transports intérieurs n° 82-1153 du 30 décembre 1982 dite Loti a confié la mission d'organiser les transports.

À l'échelle locale, les communes, ou plus souvent leurs regroupements, sont autorités organisatrices des transports urbains. Elles en assurent l'exploitation directe en régie ou bien la délèguent à des sociétés privées. Elles participent à l'équilibre financier des services grâce notamment au versement transport prélevé sur la masse salariale des entreprises situées dans leur périmètre des transports urbains (PTU).

La transition vers des services et solutions de mobilité appelle à un changement vers une autorité qui organise la mobilité sur un territoire de vie.

[Lire la suite…]