The next age of government

Coming from TED, based on power of advanced internet communication giving more power to people, the leader of Britain's Conservative Party, David Cameron, says we're entering a new era — where governments themselves have less power (and less money) and people empowered by technology have more. Tapping into new ideas on behavioral economics, he explores how these trends could be turned into smarter policy.

Power to people, Transparency, Choice, Accountability … theses trends are really close to thoses proposed in this blog for future mobilities.

Les ennemis de mes ennemis, ou Business is business…

Alors que GM, Ford, Hyunadai et Chrysler offrent une prime pour l’achat d’un véhicule si on met à la casse une Toyota, le gouvernement américain a officialisé jeudi l'ouverture d'une enquête sur de possibles dysfonctionnements des freins de la Prius. Cette enquête fait suite à des cas «de perte momentanée des capacités de freinage sur des surfaces accidentées, des bosses ou des nids-de-poule», précise l'organisme. La NHTSA affirme avoir reçu 124 plaintes de consommateurs, «dont quatre ont fait part d'accidents». Un cabinet d'avocats a par ailleurs indiqué jeudi avoir déposé une plainte en nom collectif dans un tribunal du Colorado, accusant le constructeur d'avoir dissimulé le problème depuis plusieurs années.

Il est fort probable dans une société qui devient de plus en plus connectée, « twittée », les plaintes des consommateurs de ce type puissent se structurer plus rapidement, plus finement au-delà des frontières des pays. Est-ce qu’alors, il existera une taille critique au-delà de laquelle il serait bon de ne pas aller pour être capable de maîtriser totalement la fiabilité des produits ?

 

[Lire la suite…]

Crises énergétique et sanitaire, Comment aborder des sujets complexes, à fort enjeux ?

Les similitudes entre crises énergétique et sanitaire sont intéressantes, en témoigne le récent article dans Les Echos, tant au niveau du fond scientifique, que de la forme médiatique. « Les crises sanitaires [resp. énergétiques] vont se multiplier et nous serons de plus en plus souvent confrontés à ces situations où le pouvoir politique est mal à l'aise face à une opinion publique sceptique. Les décideurs sont coincés entre ce que les gens veulent entendre et ce que la science peut leur dire », résume Claude Le Pen, économiste de la santé à l'université de Paris Dauphine.

 

[Lire la suite…]

Colloque La voiture Servicielle par Chronos – Le Monde – TNS Sofres

Le Groupe Chronos, déjà à l'origine du projet Villes 2.0 avec la FING, prend l'initiative, avec Le Monde et TNS Sofres, de réunir le 19 novembre les acteurs historiques et les nouveaux opérateurs de mobilité, au cours d’une conférence au journal Le Monde. Là où certains voient la fin de l'automobile, nous voyons la fin d'un cycle et le début d'un autre.

Le programme de cette journée permettra l'échange d’expériences et de points de vue nationaux et internationaux, pour identifier les pistes stratégiques d’un secteur en devenir, dans lequel de nouveaux entrants connectent la voiture et l’intègrent dans des réseaux aussi bien matériels qu’immatériels, pour inventer la voiture servicielle de demain. L'ADEME sera présente sur la table ronde "comment passer de la voiture à vivre à la voiture vivable ?".

Dans le Monde du 18 Novembre de nombreux articles et les premiers résultats d'un sondage TNS-Sofres  intéressants :

  • à coût équivalent à la voiture, 65% des personnes sondées (800 personnes représentatives de la population française) pensent que le service de mobilité est intéressant,
  • L'autopartage serait plus légitimement développé par les loueurs (40%), les collectivités locales (39%), alors que le covoiturage plutôt par les collectivités (47%) et les opérateurs de TC (20%),
  • Malgré tout, au regard de vos besoins de mobilité, les services proposés (covoiturage, autopartage et solutions multimodales) ne semblent intéressants que pour 20-30% des personnes…