Quelle société en 2030 : un exercice de prospective à l’allemande

Cet article a été rédigé par Didier Violle (ADEME, Service Recherche et Technologies Avancées).

Comprendre les grandes tendances technologiques, identifier les défis scientifiques des quinze prochaines années et prévoir leurs risques éventuels : le Ministère fédéral allemand de l'enseignement et de la recherche (BMBF) a lancé une grande opération de prospective.

La réalisation de ce projet a été confiée aux scientifiques du Centre de technologie de l'Association des ingénieurs allemands (VDI TZ) et de l'Institut Fraunhofer de recherche sur les systèmes et l'innovation (ISI).

Cette initiative fait suite à un premier cycle d'études prospectives, mené de 2007 à 2009, et portant sur les technologies d'avenir. L'objectif est cette fois-ci plus sociétal. Il s'agit d'anticiper les évolutions qui surviendront, à l'horizon 2030, dans les domaines de la science, de la technologie et de la recherche, et leurs conséquences sur la société.

On trouve dans ce travail, comparé à des exercices analogues réalisés en France, une meilleure intégration des SHS, une plus grande prise en compte de l’international et une plus grande souplesse d’analyse grâce à la construction des « défis sociétaux » à partir du regroupement de grandes tendances, dont certaines peuvent ressortir à plusieurs « défis ».

Au total, ce sont soixante grandes tendances, sept défis sociétaux, et onze champs de recherche prioritaires qui ont été identifiés.

Ils sont détaillés dans les rapports d’étape qui ont été récemment publiés. (Les rapports définitifs devraient sortir fin 2014) :

Les sept défis sociétaux sont :

  • Les citoyen(ne)s acteurs de la recherche et du système d’innovation,
  • Apprendre et travailler dans un monde « intelligent » (connecté),
  • Nouvelles tendances et nouveaux acteurs dans la compétition mondiale pour l’innovation,
  • La nouvelle gouvernance des défis globaux : de la ville laboratoire mondiale à de nouvelles formes de coopération multilatérale,
  • Nouvelles dimensions de la croissance et de l'équilibre entre développement durable, prospérité et qualité de vie,
  • Nouveaux défis entre transparence et protection de la vie privée,
  • Société pluraliste à la recherche d'appartenance et de distinction.

 

Les citoyen(ne)s acteurs de la recherche et du système d’innovation

L’implication des citoyen(ne)s dans la recherche, l’innovation et la production devient de plus en plus évidente. Elle va de la participation ponctuelle de la société civile au  dialogue sur les  aspects éthiques, juridiques et sociaux de la recherche à une participation directe à des projets spécifiques (par exemple le crowdsourcing dans les processus d'innovation).

De plus en plus de projets émanant de la société civile se font jour, dans la recherche, exemples l’observation des écosystèmes, la mesure de fonctions de l'organisme, dans l'innovation, exemple les ateliers collaboratifs pour la réparation et le recyclage- Offene Werkstätte , dans l’innovation sociale exemple  les Systèmes d’Echange Locaux–Tauschring) et dans la production (Impression 3-D, installations de bricolage de matériel électronique).

Un rôle plus actif de la société civile peut créer de nouvelles opportunités pour l'acquisition de compétences, la productivité et l'épanouissement personnel. Elle peut aussi conduire à  la décentralisation et la fragmentation du développement et de la production de biens matériels et immatériels.

Les opportunités pour le système d'innovation sont la décentralisation et le développement de solutions aux problèmes de tous les jours (par exemple dans les Living Labs). Une plus grande participation des citoyens au système de R & I en Allemagne grâce à de nouvelles formes de faire vous-même (Maker Culture, Fab Labs) peut également contribuer à relancer le potentiel de production, voire établir et renforcer des structures économiques locales et durables.

Trois scénarios à l’horizon 2030  sont envisageables, qui d’ailleurs ne s’excluent pas, mais peuvent au contraire se dérouler en parallèle, interagir et coexister dans certains domaines du système de Recherche et Innovation :

  • Participation effective des citoyen(ne)s à la R & I uniquement dans des niches c’est à dire dans les espaces que leur concèdent les acteurs établis.
  • Changement progressif du système d'innovation grâce à l'intégration constructive des citoyen(ne)s
  • Transformation de la société grâce à la participation active de la société civile dans  la recherche, l'innovation et la production

Ce défi regroupe neuf des grandes tendances identifiées, les deux premières le sous-tendent totalement, les sept suivantes en impactent divers aspects :

  • Les « sciences citoyennes », nouveau défi pour la science et la société
  • L’auto fabrication 2.0
  • L’Open Access, un savoir libre et gratuit pour tous
  • Globalisation et virtualisation de l’enseignement supérieur
  • Le droit à la libre utilisation de biens numériques est de plus en plus demandé
  • Les drones privés entrent dans la vie quotidienne
  • Gamification : les Persuasive Games concernent de plus en plus de domaine de la vie quotidienne
  • Le Crowdfunding s’impose comme mode de financement alternatif
  • L’utilité du droit des brevets a des limites. (des brevets trop nombreux rendent les recherches d’antériorité trop compliquées, surtout dans le domaine des logiciels)

Apprendre et travailler dans un monde « intelligent » (connecté)

Pour le 21e siècle, des changements très dynamiques dans le domaine de la formation et du travail sont lourds de conséquences sociétales globales similaires à l’impact la révolution industrielle.

Dans le domaine de la formation apparaissent de nouvelles formes d’utilisation d
es ordinateurs et des jeux en ligne ainsi que de nouvelles applications en ligne qui en raison de leur portée, modifieront profondément le paysage global (donc allemand) de l’enseignement supérieur.

Les algorithmes intelligents remplacent les travailleurs dans un nombre croissant d’activités. Ainsi l’entreprise américaine Narrative Science (« Tell the stories inside your data » ) a développé un programme qui rédige automatiquement des articles, et des journaux ont confié à des logiciels la rédaction de leur rubrique sportive.

Cette évolution peut avoir de lourdes conséquences,  positives avec l’allégement de la charge de travail mais aussi négatives possibles, avec la perte de contrôle sur la technologie ou la perte d'emplois.

Dans ce contexte, les opportunités concernent la maîtrise du temps (Zeitsouveränität) : réduction et organisation plus autonome du temps de travail. De plus, les différentes étapes de, production qui causent des problèmes pourront être prises en charge par les systèmes d'automatisation et l'homme pourra ainsi conserver sa position dans la chaîne de valeur.

Mais en revanche l’homme peut être remplacé par les systèmes informatiques, au point que de nombreux emplois basés sur la connaissance pourraient être mis en danger.

Trois scénarios à l’horizon 2030 sont envisageables :

  • L’homme a largement le contrôle sur les systèmes informatiques
  • Les systèmes informatiques décident arbitrairement, au moins en partie
  • Les systèmes informatiques deviennent indépendants

 

Ce défi regroupe huit des grandes tendances identifiées, la première le sous-tend totalement, les sept suivantes en impactent divers aspects :

  • Les technologies de l'information permettent  de remplacer des emplois bien rémunérés
  • L’expertise numérique comme défi social
  • Globalisation et virtualisation de l’enseignement supérieur
  • La maîtrise du temps
  • Homme et machine entre autonomie et contrôle
  • La gamification. Les persuasive games dans de plus en plus de domaines
  • Nouveaux paradigmes pour la croissance économique et le bien-être social
  • Erosion du sentiment du progrès

Nouvelles tendances et nouveaux acteurs dans la compétition mondiale pour l’innovation

Les centres globaux d’innovation se déplacent de plus en plus vite et durablement vers l’Asie. La Chine et dans une moindre mesure l’Inde sont les moteurs de ce mouvement. La Corée, la Malaisie, la Thaïlande et Singapour apparaissent comme de brillants seconds. Les pays émergents étaient les ateliers du monde, ils en deviennent les bureaux d’études et les incubateurs de l’avenir.

Dans ce contexte, il est clair que l’Allemagne doit mener une politique industrielle basée sur les industries à forte intensité technologique. Il est intéressant de constater que les pays émergents font du développement durable et de l’innovation à caractère écologique leurs priorités.

Pour la politique allemande de recherche & innovation, le défi sera de trouver les formes de partenariat adaptées à ces nouvelles exigences. Une tendance émergente est l’innovation frugale, qui permet de fabriquer des produits plus simples et plus robustes, ce qui constitue un défi pour les entreprises occidentales.

 

Trois scénarios à l’horizon 2030 sont envisageables :

  • Changement progressif dans la compétition mondiale de l'innovation
  • Les pays développés dépassés
  • Nouvelle division mondiale du travail et prospérité mondiale

 

Ce défi regroupe neuf des grandes tendances identifiées, la première le sous-tend totalement, les huit suivantes en impactent divers aspects :

  • Le nouveau paysage global de l’innovation
  • Les femmes pionnières du changement global
  • Les technologies de l'information permettent  de remplacer des emplois bien rémunérés
  • Des innovations africaines ouvrent de nouvelles pistes
  • L’innovation frugale vient compléter le modèle de l’innovation high-tech
  • Les entreprises des pays émergents gagnent en importance
  • La classe moyenne urbaine mondiale, facteur de l’évolution en faveur du développement urbain durable?
  • L’importance croissante de la région dans l’économie mondiale

La nouvelle gouvernance des défis globaux : de la ville laboratoire mondiale à de nouvelles formes de coopération multilatérale

Dans le monde de l’après crise financière, les décisions ne seront plus le fait des seuls Etats, car la production et la distribution de biens publics sera de plus en plus déléguée à des acteurs non étatiques, les villes et les municipalités, ou à des services privés (sécurité, soins aux personnes âgées, alimentation et évacuation des déchets) tandis que des acteurs non étatiques, comme les entreprises privées, les organisations non gouvernementales et les fondations vont demander à participer aux processus mondiaux de prise de décision.

En raison de l’urbanisation croissante, il est prévu que les villes deviendront des acteurs et des moteurs du changement au niveau mondial dans les domaines de la politique climatique, énergétique et sociale.

Dans ce contexte, les milieux de la recherche, qui ont l’habitude de se comprendre et, souvent, d’agir en tant que communautés globales avec des systèmes de contrôle et de sanction et un robuste  travail transfrontalier, ont des chances de fournir des modèles de coopération multilatérale et de contribuer à  une « diplomatie des sciences ».

Deux scénarios à l’horizon 2030 sont envisageables :

  • Diversification de la gouvernance dans un monde multipolaire
  • La coopération mondiale et les nouvelles institutions de gouvernance globale

Ce défi regroupe treize des grandes tendances identifiées, la première le sous-tend totalement, les douze suivantes en impactent divers aspects :

  • De nouvelles architectures de gouvernance: la politique de l'après-démocratie
  • Les scénarios de développement du système financier global
  • Budget de l'État: de l'auto-engagement à la paralysie?
  • Les scénarios de l'avenir de l'intégration européenne
  • Investisseurs impatients – L'assèchement du capital à long terme
  • La  gouvernance urbaine – résoudre les défis mondiaux au niveau local dans les villes
  • L'importance croissante de la région dans l'économie mondiale
  • La classe moyenne urbaine mondiale, facteur de l’évolution en faveur du développement urbain durable?
  • Manifester en  cliquant – Plus d'activités par l'organisation du réseau?
  • Evolution des valeurs des jeunes vers l'empathie mondiale
  • Conséquences de l’exigence transparence et hyperpuritanisme
  • Plus d'attention à l'innovation sociale
  • Le bruit: le problème d'environnement et de santé ignoré

Nouveaux défis entre transparence et protection de la vie privée

La numérisation et la mise en rése
au sont des facteurs clés du développement économique mondial : on communique en ligne, on achète en ligne, la banque st en ligne. Un effet secondaire de ces applications est l’apparition de vastes collections de données à partir desquelles on peut tirer des profils d’utilisateurs de plus en plus précis.

Dans ce contexte, le problème n’est plus seulement l’abus des dossiers spécifiques, mais le regroupement de données isolées et de données extraites de grandes masses de données (Big Data) Ainsi des informations confidentielles peuvent être collectées sur des personnes ou des entreprises sans qu’elles en soient informées. En découlent un changement culturel dans le domaine de la confidentialité et un possible impact négatif pour l’industrie allemande.

 

Trois scénarios à l’horizon 2030 sont envisageables :

  • Société post-vie privée avec perte partielle de contrôle
  • L’hypertransparence domine la société
  • Protection maximale des données

Ce défi regroupe sept des grandes tendances identifiées, la première le sous-tend totalement, les six suivantes en impactent divers aspects :

  • Société post-vie privée contre protection de la vie privée
  • La confiance à l’ère de l’Internet
  • Homme et machine entre autonomie et contrôle
  • Les drones privés entrent dans la vie quotidienne
  • La  gouvernance urbaine – résoudre les défis mondiaux au niveau local dans les villes
  • Erosion du sentiment du progrès
  • Conséquences de l’exigence de transparence et hyperpuritanisme

Société pluraliste à la recherche d'appartenance et de distinction :

D’ici 2030, les migrations vont entraîner une différenciation de la société. On peut supposer que des cultures et sous-cultures vont s’agréger et que les individus vont se constituer une identité multiculturelle. Une réévaluation des cultures et des religions établies est également possible, par l’implantation de communautés religieuse (musulmans en Allemagne) plus nombreuses et la mobilité professionnelle accrue. La famille classique (père, mère enfants sera également remise en cause.

Dans ce contexte, une mobilité professionnelle élevée entre les pays donnera une chance de lutter contre la pénurie de talents.. Dans l'avenir, les nations n’utiliseront plus seulement l’argument financier  pour attirer de nouveaux résidents, mais aussi à la reconnaissance et à la cohésion sociale.

 

Deux scénarios à l’horizon 2030 sont envisageables :

  • Inclusion, hybridation culturelle et culture post-ethnique
  • La demande pour l'adaptation à la tolérance augmente encore

 

Ce défi regroupe dix  des grandes tendances identifiées, la première le sous-tend totalement, les neuf suivantes en impactent divers aspects :

  • Culture post-ethnique, conséquence des migrations
  • Les familles dans une société à options multiples
  • La jeunesse en tant que groupe marginal ?
  • Emergence d’une culture euro-islamique
  • La fonction sociale de l'amitié prend de l'importance
  • Gamification : les Persuasive Games concernent de plus en plus de domaine de la vie quotidienne
  • Les disparités sociales – lignes de cassure du développement mondial
  • Evolution des valeurs des jeunes vers l'empathie mondiale
  • La cohésion sociale – Ciment des sociétés du 21ème siècle
  • Les scénarios de l'avenir de l'intégration européenne

 

Les soixante grandes tendances :

  • L’expertise numérique comme défi social
  • Les « sciences citoyennes », nouveau défi pour la science et la société
  • L’Open access, un savoir libre et gratuit pour tous
  • Globalisation et virtualisation de l’enseignement supérieur
  • Modification de la culture académique grâce au transfert des connaissances universitaires
  • Plus d'attention à l'innovation sociale
  • Les femmes pionnières du changement global
  • La maîtrise du temps
  • Les familles dans une société à options multiples
  • La jeunesse en tant que groupe marginal ?
  • Emergence d’une culture euro-islamique
  • Les villages, pionniers dans la conception de la société post-croissance
  • La fonction sociale de l'amitié prend de l'importance
  • Convivialité homme animal
  • Le bruit: le problème d'environnement et de santé ignoré
  • L’effet rebond: un paradoxe sous-estimé de la politique développement durable
  • De nouvelles exigences vis-à-vis des flux de produits, qui ont des impacts à long terme sur l’environnement et les systèmes de traitement de déchets
  • La lutte contre l’obésité prend de l’ampleur
  • Auto-optimisation de l’humanité
  • Demande croissante de concept pour la propriété numérique
  • La confiance à l’époque de l’internet
  • Le droit à la libre utilisation de biens numériques est de plus en plus demandé
  • Société post-vie privée contre protection de la vie privée
  • Homme et machine entre autonomie et contrôle
  • Les drones privés entrent dans la vie quotidienne
  • La gamification. Les persuasive games dans de plus en plus de domaines
  • Les technologies de l'information permettent  de remplacer des emplois bien rémunérés
  • La réindustrialisation
  • L’autofabrication 2.0
  • Une nouvelle culture de l’échange
  • L’empreinte écologique – une consommation plus responsable
  • La consommation lente comme alternative à la fast fashion
  • Le Crowdfunding s’impose comme mode de financement alternatif
  • Services financiers éthiques et fondés sur la valeur
  • Les investisseurs impatients : asséchement du capital à long terme
  • Scénarios de développement du système financier global
  • L’utilité du droit des brevets a des limites
  • Nouveaux paradigmes pour la croissance économique et le bien-être social
  • Budget de l'État: de l'auto-engagement à la paralysie?
  • Redécouverte des biens communs
  • Des innovations africaines ouvrent de nouvelles pistes
  • L’innovation frugale vient compléter le modèle de l’innovation high-tech
  • Intensification de l’activité économique dans les climats extrêmes
  • Les entreprises des pays émergents gagnent en importance
  • La classe moyenne urbaine mondiale, facteur de l’évolution en faveur du développement urbain durable?
  • Les disparités sociales – lignes de cassure du développement mondial
  • Le nouveau paysage global de l’innovation
  • L’importance croissante de la région dans l’économie mondiale
  • La  gouvernance urbaine – résoudre les défis mondiaux au niveau local dans les villes
  • De nouvelles architectures de gouvernance: la politique de l'après-démocratie
  • Les scénarios de l'avenir de l'intégration européenne
  • Manifester en  cliquant – Plus d'activités par l'organisation du réseau?
  • Les nouveaux seniors définissent la culture de contestation
  • Erosion du sentiment du progrès
  • Evolution des valeurs des jeunes vers l'empathie mondiale
  • Reconquête de l’espace public
  • Conséquences de l’exigence de transparence et hyperpuritanisme
  • L
    a cohésion sociale – Ciment des sociétés du 21ème siècle
  • Culture post-ethnique, conséquence des migrations

Les onze champs  de recherche prioritaires sont :

  • Les biotechnologies
  • Les services
  • L’énergie
  • Santé et alimentation
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Mobilité
  • Nanotechnologies
  • Photonique
  • Production
  • Recherche sur la sécurité civile
  • Science et technologies des matériaux

 

Biotechnologies :

  • Production durable  basée sur la biomasse : biocarburants, produits pharmaceutiques, principes biologiques transversaux, production biologique moléculaire.

Services :

  • Adaptation des modèles d’affaire hybrides aux clientèles et marchés spécifiques, intégration des services et des nouvelles technologies, modélisation et simulation des activités de service, service engineering, développement de modèles d’affaire pour la production décentralisée.

Energie :

  • Mise à disposition de l’énergie, conversion d’énergie à haute efficacité et utilisation de l’énergie finale, système énergétique, facilitateur.

Santé et alimentation :

  • Approches pour un système de santé durable,  réponses aux nouveaux défis de santé publique,  analyse moléculaire et diagnostic,  technologie médicale et e-santé, médecine individualisée, système d’information sur l’alimentation, réponses aux allergies et intolérances alimentaires.

Technologies de l’information et de la communication :

  • Architectures et technologies alternatives,systèmes et méthodes basées sur la connaissance des données, produits et services basés sur les TIC, sécurité des TIC

Mobilité :

  • Conduite autonome et optimisation de la circulation, services informatiques dans le véhicule et pour le véhicule,  nouveaux concepts de véhicules, circulation multimodale, logistique et internet des objets.

Nanotechnologies :

  • Nanoanalytics, nanomatériaux, nanorevêtements, nanorestructurations, nanaosystèmes.

Photonique :

  • Photonique pour la production, photonique pour les sciences del avie et la santé, communication et information, éclairage et énergie, technologies émergentes.

Production:

  • Processus de production cyber-physique et leur développement continu, processus génératif pour différents matériaux, chaînes de valeur  autonomes en énergie et en ressources, machines robustes et flexibles,  processus de production et des réseaux de valeur, interaction homme-usine,  système d'ingénierie simultanée pour réduire le temps global de développement, savoir-faire et protection contre la vulnérabilité  des systèmes de production numériques.

Recherche sur la sécurité  civile

  • Technologies et systèmes d'information et de communication, technologies de capteurs et de détection, intelligence artificielle / robotique, technologie et équipement de la protection, simulation et modélisation, reconnaissance biométrique, technologies d’observation, de navigation et de localisation.

Science et technologies des matériaux

  • Alliages à base de fer et d’acier, métaux non ferreux, céramique, verre, polymères/plastiques, semi-conducteurs, biomatériaux, composites, textiles, matériaux fonctionnels, matériaux de construction d’origine milérale.

 

Pour en savoir plus :

Apprendre et travailler dans un monde « intelligent » (connecté)

Automatisation, emploi : un peu de prospective en provenance de la Silicon Valley

Martin Ford, fondateur d’une firme de la Silicon Valley, publie The Lights in the Tunnel,(Automation, accelerating technology and the economy of the future) où il montre que les progrès de l’automatisation sont inexorables, et qu’ils mettront au chômage 80% de la population active, créant par contrecoup une situation sociale ingérable.

Nouvelles tendances et nouveaux acteurs dans la compétition mondiale pour l’innovation

Et si l’émergence la Chine et de l’Inde devait radicalement modifier les modes d’innovation occidentaux ?  Marc GIGET, professeur titulaire de la Chaire d’Économie de la Technologie et de l’Innovation au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et Directeur de l’Institut Européen de Stratégies Créatives et d’Innovations, est intervenu le 4 mars 2011, sur le thème : "Et si l’émergence de pays comme la Chine et l’Inde devait radicalement modifier les modes d’innovation ?" dans le cadre d’un atelier organisé par Transit-City

De l’innovation frugale à  l’innovation intégrée, les solutions de l’Inde 

L’ambassade de France en Inde a réalisé un rapport de 23 pages intitulé L’innovation en Inde

La nouvelle gouvernance des défis globaux : de la ville laboratoire mondiale à de nouvelles formes de coopération multilatérale

Citizens in an interconnected and polycentric world  European Union Institute for security studies 2012

Nouvelles dimensions de la croissance et de l'équilibre entre développement durable, prospérité et qualité de vie

Global Footprint Network (2012): Global Footprint Network 2012 Annual Report.

Nouveaux défis entre transparence et protection de la vie privée

Personal data. The emergence of a new asset class

Société pluraliste à la recherche d'appartenance et de distinction

150 Million Adults Worldwide Would Migrate to the U.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *