Précarité et mobilité : les actions du Laboratoire de la Mobilité Inclusive

Cet article a été rédigé par Pierre Taillant, économiste à l'ADEME

15 acteurs issus du secteur privé, public et de la société civile, viennent de signer la charte d'adhésion au Laboratoire de la Mobilité Inclusive. Wimoov (ex Voiture & Co) et Total, membres fondateurs du laboratoire, comptent désormais à leur côté : l'ADEME, l'ADIE, le Conseil National des Missions Locales, le FASTT, la Fédération Nationale des Caisses d'Epargne, la Fondation FACE, la Fondation PSA Peugeot Citroën, la MACIF, Pôle Emploi, Renault, Réunica, le Secours Catholique, Solidarités Nouvelles face au Chômage et Jean-Pierre Girault, consultant.

Le Laboratoire de la Mobilité Inclusive a vocation à :

  • Rassembler les acteurs publics, privés et la société civile, concernés par le sujet, pour réfléchir, partager les expériences concrètes, dans une démarche de co-construction ;
  • Faire émerger le thème de l'accès à la mobilité dans le débat public ;
  • Fournir des données et analyses objectives pour développer une meilleure compréhension du frein que peut représenter la mobilité ;
  • Concevoir des olutions de mobilité innovante, accessibles à tous.


L'étude "Mobilité, insertion et accès à l'emploi" réalisée par Auxilia en 2013 a permis d'établir que plus de 7 millions de personnes rencontrent des difficultés en France, soit 20% de la population en âge de travailler. En 2014, plusieurs actions ont été lancées au sein du Laboratoire afin d'étudier et de faire émerger des solutions concrètes de mobilité :

  • Création d'un groupe de travail sur les "nouveaux services à la mobilité et les personnes précaires" dans l'objectif de rédiger les cahiers des charges de deux expérimentation sur deux terrioires (péri urbain et rural) pour 2015 ;
  • Création d'un groupe de travail pour "définir un parcours complet de la mobilité" ;
  • Lancement d'une étude sur "la mobilité des seniors" ;
  • Lancement d'une étude "benchmark international des solutions de mobilité inclusive".

Comme en 2013, les conclusions de ces études et groupes de travail, seront présentées en décembre prochain à l'occasion des deuxièmes Rencontres de la Mobilité Inclusive. Ces rencontres constituent désormais le rendez-vous annuel de contribution au débat, sur les freins à la mobilité et les solutions à mettre en oeuvre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *