Fraunhofer Institut + MIT = Ambient Mobility Lab

Cet article a été rédigé par Didier Violle, ADEME.

Les bulletins électroniques de l’ADIT transmettent l’information suivante : L'Institut Fraunhofer d'ingénierie industrielle (IAO) de Stuttgart et le SENSEable City Lab du MIT de Boston (déjà abordé plusieurs fois dans ce blog, voir les différents articles sur le vélo, les mutations ou encore les données) ont débuté une collaboration sur le thème de la mobilité du futur. Un laboratoire commun, baptisé "Ambient Mobility Lab", a été inauguré les 9 et 10 juillet 2014 à Stuttgart.

L'objectif est de développer conjointement des concepts de mobilité durable, de les évaluer et les appliquer. Les thèmes traités concernent particulièrement la conduite autonome, les nouveaux systèmes de propulsion, l'auto-partage et les applications de la réalité augmentée. Une attention particulière sera portée à l'intégration de ces technologies avec les systèmes urbains IT existants et futurs. Nul doute que les médias sociaux et les applications joueront ici un rôle essentiel.

Projects_AM

La combinaison de la recherche fondamentale du MIT et de la recherche appliquée du Fraunhofer IAO sera d'importance pour un transfert technologique efficace. "Nous intégrerons tôt les entreprises industrielles et de service au laboratoire. Nous souhaitons déjà planifier des projets de recherche appliquée, tester des solutions et des technologies, afin d'assurer notre place sur certains marchés", explique Jochen Verhasselt, responsable d'"Ambient Mobility Lab" au Fraunhofer IAO.

Les questions auxquelles le laboratoire apportera des éléments de réponse sont par exemple :

  • A quoi ressembleront les taxis du futur ?
  • Comment livrer des achats personnels d'une manière peu coûteuse et durable, même sans véhicule personnel ?
  • Quels systèmes de mobilité appartiennent au futur, et comment les utilisateurs pourront accéder à ces concepts rapidement et facilement ?

Cette coopération est financée à hauteur de 2,65 millions d'euros par le Land de Bade-Wurtemberg.

Un coopération qui a du sens car le Fraunhofer et le MIT sont des poids lourds de la recherche. Une surprise toutefois : côté allemand, ce n’est pas l'IVI  (Transport et infrastructures) de Dresde qui est mobilisé bien que sa devise soit "Research for a mobile future" En revanche l'IAO semble plus branché interfaces homme technique. Signe des temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *