Moins on possède plus on devient multimodal

L'article suivant est issu du Blog http://envillesansmavoiture.com.

Une nouvelle étude de l’École Polytechnique de Montréal, publiée dans l’International Journal of Sustainable Transportation (www.communauto.com/poly2012), compare pour la première fois les ménages des usagers de l’autopartage avec ceux des gens possédant une ou plusieurs autos, dans les mêmes quartiers de Montréal et pour des profils sociodémographiques similaires.

 transport actif

Les premiers résultats sont concluants : lorsqu’ils effectuent au moins un déplacement dans une journée type, les ménages composés d’une ou de deux personnes abonnées à l’autopartage utilisent l’auto en moyenne entre 8% et 38 % des cas selon leur niveau d’utilisation du service. En revanche, la voiture est utilisée en moyenne dans plus de 51% des cas par les ménages similaires possédant une auto et dans 78 % des cas par ceux qui en possèdent deux.

Par conséquent, les autres modes de transport disponibles sont privilégiés au détriment de l’utilisation du véhicule. Par exemple, les ménages composés de couples abonnés à l’autopartage utilisent, en moyenne, le transport en commun pour 38% à 49% de leurs déplacements tandis que les couples du même quartier l’utilisent dans 28% des cas s’ils possèdent une voiture et dans 10% des cas s’ils en possèdent deux. Les écarts sont encore plus importants pour la marche et le vélo.  Ces moyens de transport actifs sont utilisés en moyenne pour 31% à 41% des déplacements par les abonnés de l’autopartage, dans 18% des cas pour les couples possédant une auto et dans 10% des cas pour ceux possédant deux véhicules.

Au Québec, le service d’autopartage est offert dans quatre villes par Communauto, en complémentarité avec les autres modes de transport actifs et collectifs. Cette entreprise à vocation sociale, urbanistique et environnementale dessert plus de 26 000 usagers grâce à un parc d’environ 1 200 véhicules, dont des voitures entièrement électriques.

L’étude récente confirme également les résultats de sondages précédents : seulement 12% des ménages des usagers de l’autopartage abonnés à Communauto possèdent au moins une auto contre 66 % des ménages de la population générale comparable.

L’autopartage demeure une façon intéressante de réduire le nombre de véhicules en circulation. L’École Polytechnique de Montréal a d’ailleurs réalisé une autre analyse basée sur des sondages effectués auprès des abonnés de Communauto et celle-ci révélait qu’un véhicule partagé remplace 10 véhicules privés.

Pour plus d’information sur l’étude, voir www.communauto.com/poly2012

Commentaires

  1. dit

    Etude intéressante. Finalement, on pourrait en conclure qu’il faudrait mieux encourager fiscalement l’autopartage (réduction d’impôt) plutôt que d’encourager l’achat de véhicules électriques ou hybrides?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *