Le rôle de l'automobile doit être réinventé (Etude Oliver Wyman) pour construire des services multimodaux (Etude Frost & Sullivan)

Pour les cabinets Oliver Wyman et Frost & Sullivan, l'automobile du futur se questionne essentiellement à travers le futur de l'automobile. Quelle sera la place de cet objet dans les chaînes de mobilité ? quelles évolutions en matière de design, de conception seront nécessaire pour mieux intégrer l'automobile ? Ce rapport rejoint donc parfaitement les propositions et pistes de réflexion de ce blog.

""Les résultats de l'étude confirment que les services de mobilité innovants tels que le covoiturage sont de plus en plus important », explique Matthias Bentenrieder, partenaire dans un cabinet de conseil Oliver Wyman automobile. «Les jeunes ne placent pas autant d'importance dans le fait de posséder une voiture que les générations précédentes, et la population urbaine est plus ouverte aux concepts de mobilité innovants qui utilisent le smartphone comme un centre de contrôle transparent combinant des éléments de mobilité. Les résultats de l'étude suggèrent également que les mégalopoles asiatiques, avec leur part élevée des jeunes, axés sur la technologie et des gouvernements prêts à faire des investissements importants en transports public, seront probablement un terrain d'essais pour de nouvelles options de mobilité IT-assistée ».

Oliver Wayman indique clairement dans la présentation ci dessous qu'une voie de mobilité est en construction sans possession de l'objet automobile.

 

En ce qui concerne les effets potentiels des tendances de la mobilité sur l'industrie automobile, Bentenrieder ajoute: «Développer et fabriquer des voitures restera le cœur de métier des constructeurs d'automobiles pour une longue période à venir, mais ils doivent développer plus d'expérience dans l'exploitation des flottes de véhicules flexibles basées et, en particulier, ils doivent mettre en réseau leurs véhicules avec d'autres services de mobilité. «La facilité d'utilisation» sera déterminante pour le succès du marché. "Il conclut: «Les fabricants n'ont pas à offrir toutes les options de mobilité, mais dans le monde multimodal de demain, il est important qu'ils se positionnent comme l'interlocuteur privilégié dans la chaîne de la mobilité avec des véhicules attractifs qui auront réinventé le rôle de la voiture. "

Dans une autre étude plus large sur l'industrie en France, Oliver Wyman souligne que "des services de mobilité sont en train de se mettre en place, mobilisant des acteurs jusqu’ici éloignés du secteur automobile. Leur intégration dans une offre visant la continuité des solutions sera décisive pour la maîtrise de ce marché. Dans ce modèle, l’intégrateur, celui qui a la capacité d’assembler la solution complexe globale, pourrait se trouver demain en position de force."

Ow

Un autre cabinet de conseil Frost & Sullivan confirme cette tendance avec son dernier rapport Mega Trend sur la Mobilité : intégration verticale pour construire des sservices de mobilité multimodaux, re-conception des véhicules pour mieux les intégrer dans ces services, déploiements dans toutes les configurations urbaines à travers le monde. Cette tendance là est bien mondiale, les principes et mécanismes sont transposables avec des spécificités technologiques des produits en fonction des pays et des contextes.

 

Commentaires

  1. dit

    Bonsoir Gabriel,

    marrant, j’ai pris la même image du rapport Wyman pour illustrer auprès de mon Comité de Direction et de mon CE l’intérêt du projet que nous avons déposé à l’AMI de ton organisme ! Comme quoi, il est très bien fait 😉

    Cordialement,

    Ludovic Bu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *