Nous y sommes, la connaissance des mobilités réelles est accessible

GreatBritianMultimodalFlowsLights1

 

Pour le moment basée sur des enquêtes, cette représentation visuelle des flux montre plusieurs intérêts. Elle permet de visualiser les dépendances à l'automobile, et donc la fragilité des territoires aux ressources fossiles. Dès à présent, les traces numériques, via nos assistants numériques, sont techniquement accessibles; elles permettraient de construire des bases de connaissance sans précédent. Pour les mettre en oeuvre, il devient nécessaire de démontrer l'intérêt de la démarche auprès des citoyens tout en leur garantissant une protection et une confidentialité des données. Un tiers de confiance qui pourrait être les acteurs du territoire devient nécessaire.

Accédant à ces données, de nombreux outils d'optimisation sont envisageables pour les voyageurs, pour les collectivités, pour les entreprises, pour l'état, pour …

Si nous nous ne engageons pas dans cette voie malgré les difficultés et les risques qu'elle présente pour en maîtriser la mise en oeuvre et atteindre des objectifs coordonnés, d'autres le feront avec leurs objectifs.

Commentaires

  1. dit

    De nos jours, tout un chacun est certainement entierement tributaire de son propre vehicule.
    Les transports en commun n’ont plus la cote, vue que seule la voiture particuliere permet une grande disponibilite de mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *