Super à 1.60 euro/litre, passer à Nike Fuel

Nike-fuelband

Bien sûr, ce bracelet en plastique n'a rien à voir avec une automobile, et Nike n'est pas un acteur majeur des transports. Et pourtant … rassemblons quelques technologies existantes, rappelons quelques tendances de fond. 

Nike commercialise FuelBand, une solution composée d'un bracelet connecté et d'outils de gestion et partage de données. FuelBand complète Nike+ les chaussures équipées d'un GPS. FuelBand permet de comptabiliser son activité physique quotidienne (sport, marche, déplacement), puis éventuellement de se comparer, d'informer d'autres personnes, et d'établir des compteurs. Tout ceci communique via le smartphone et aura demain son adresse IP. Dans la même idée, le MIT a réalisé CO2GO, soft qui utilise les capteurs du smartphone pour déterminer le mode de transport utilisé, et estimé à partir d'indicateur d'émissions par défaut, les émissions de CO2 d'un parcours. Conclusion: le soft, les capteurs permettent d'identifier le mode de transport, d'estimer des indicateurs représentatifs de l'activité physique et des émissions de GES, et d'échanger largement ces informations.

Quand aux tendances de fond, 3 sont déterminantes:

  • évolution à la hausse du prix des carburants à la pompe, avec vraissemblablement une limite qui conduiera à devoir transférer des taxes du support physique actuel vers un autre support sans doute immatériel, les données de mobilité. Voir article sur ce sujet: ici.
  • évolution à la hausse des dépenses en matière de santé (.pdf voir ici), du surpoids,
  • les assurances traduieront en coûts les tendances précédentes par des systèmes de type bonus/malus d'une part, et en accédant aux données stratégiques pour comprendre les risques et donc les assurer. Voir un précédent article sur ce sujet : ici.

Ainsi deux chemins distincts pourraient se dessiner avec de nombreux intermédiaires :

  • Les pratiques de mobilité se réorganisent en cherchant à mieux utiliser les outils (véhicule, infrastructure) grâce aux TIC qui nous permettent de partager, mieux remplir, optimiser les trajets, mieux et plus utiliser les TC et les modes doux. Les TIC, dont Nike FuelBand, ne sont alors que des moyens pour quantifier les efforts, créer des monnaies alternatives, faire remonter des données pour connaître les pratiques quotidiennes. Les bénéfices sur la santé opérés grâce à des mobilités moins motorisées sont compris et partagés entre les acteurs. La confiance peut s'installer. Cette voie est présentée dans ce document.
  • Les pratiques de mobilité ne changent pas, les tendances se poursuivent et les dépenses de santé augmentent. De plus en plus de ménages rentrent dans une précarité énergétique dans le domaine de la mobilité (voir ICI une estimation pour le Sud Est). Utilisant les TIC et proposant des coûts basés du bonus/malus (mobilité et santé), les assurances accèdent à l'ensemble des données liées aux mobilités, aux pratiques quotidiennes dont celles liées à nos activités physiques. L'activité physique est alors "récompensée", permettant de réduire le prix de l'assurance santé-mobilité. Cette surveillance pose question …

Les technologies ne sont que des outils. Elles permettent dans certains cas de repenser nos pratiques quotidiennes, de les optimiser au regard de critères stratégiques. Quels chemins choisirons nous ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *