Crowdsourcing ou comment batir de nouvelles relations entre citoyens et acteurs économiques ?

Le rapport, présenté ci dessous, a identifié, classé et analysé les différents modèles économiques mis en oeuvre par de nombreux outils et services. La participation des utilisateurs et citoyens rendue possible par les TIC mobiles bouleversent les règles du commerce et du marketing.

Crowd1

Un précédent article annoncait ce "reverse" marketing permettant à l'acheteur, pour la première fois, de connaître tous les détails du produit qu'il achète au moment de l'achat, de connaître les avis d'autres acheteurs, et demain d'accéder à la totalité des informations importantes.

Le crowdsourcing utilise le déluge de données qui remontent des usagers pour co-construire des outils, des services utilisés à leur tour par les usagers. Répondant au plus près des besoins réels, ces cercles vertueux appellent à de nouvelles "récompenses", de nouveaux modèles économiques, de nouvelles relations acheteur/vendeur, et sans doute demain :

  • de nouvelles monnaies, ou solutions de récompenses,
  • de nouveaux outils de représentation de ces flux entre les citoyens.

Un précédent article décrivait ces deux points : Holoptisme & Monnaies, dont il est présenté ci-dessous un extrait :

" L’holoptisme est un espace qui permet à tout participant de percevoir en temps réel les manifestations des autres membres du groupe (axe horizontal) ainsi que celles provenant du niveau supérieur émergeant (axe vertical). Ainsi une équipe de sport fonctionne en situation d'holoptisme car chaque joueur perçoit ce que font les autres joueurs, chaque joueur perçoit la figure émergente de l'équipe et réagit en conséquence, ce qui change la figure globale, et ainsi de suite. L’intérêt d’avoir des solutions qui placent les utilisateurs en situation d’holoptisme :

  • se montrent accessibles et disponibles à tous en temps réel ;
  • ne surchargent pas d'information, mais au contraire offrent à chacun des synthèses artificielles "angulées" et contextualisées ;
  • permettent la matérialisation, la visualisation et la circulation d'objets-liens destinés à organiser la convergence et la synchronisation du collectif."

" inventer un moyen d’incitation/récompense auprès des citoyens pour bâtir des nouvelles connaissances sur les flux qui peuvent être considérés comme des données d’intérêt collectif. Pour cela, il est proposé de considérer le potentiel très puissant de solutions « holoptiques » pour instaurer une dynamique de propagation virale : la (ou les) monnaie complémentaire apporte de nombreux avantages en terme de diffusion virale, de fidélisation, de re-localisation des actions dans nos territoires, d’engagement possible de tous les citoyens, de ré-intégration possible des externalités et/ou des économies d’énergies."

Crowd2

Mettre en oeuvre ces nouveaux modèles économiques impose de revoir la relation avec le client, de la penser autrement. Et cela commence par revoir la sémantique même. Il n'y a plus de client puisque ce dernier produit une partie de la valeur elle-même du produit  / service, ce sera d'une certaine façon à l'acteur économique de "payer" certains usagers.

De nouveaux métiers, de nouveaux flux d'échanges … quasiment tout reste à inventer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *