Transports & Mobilités, quelles sont les richesses dont il faut maximiser l’usage ?

Dans le monde qui vient, nous allons, sans doute, devoir prendre soin de plusieurs richesses :

  • toutes les matières premières, dont les énergies fossiles ; ceci passe notamment par la mise en œuvre de l’économie de la fonctionnalité et l’économie circulaire ;
  • tous les investissements déjà réalisés et ceux à venir, et notament l’ensemble des infrastructures disponibles (routes, voies ferrées, gares, stationnement, …), des outils industriels de production; ceci passe par une exploitation des infrastructures bien plus dynamique, souple et modulable, des tarifications liés aux usages et un meilleur usage des produits industriels dont les véhicules ;
  • et notre plus grande richesse : notre temps.

Pour cela, nous disposons de facilitateurs permettant de développer un ensemble de solutions de mobilité ou d’immobilité, mais également de réorganisation des entreprises et des ménages.

  • L’intelligence collective, dont quelques exemples de pratiques en entreprise sont présentés sur http://www.entreprise20.fr/ , nous permettra d’une part de mieux comprendre les problèmes actuels, de faire venir des expertises très variées et complémentaires, d’apporter des plateformes pour trouver et expérimenter des solutions. Il s’agit d’outils de compréhension, de proposition de solutions et de transparence.
  • Les technologies de l’information permettant de porter et de développer des formes variées d’intelligence collective par le biais d’assistant numérique. Ces assistants numériques apportent en même temps des connaissances nouvelles, temps réel, contextualisées aux utilisateurs, mais également remontent des connaissances sur les usages. Ce sont des outils d’aide au changement au niveau individuel, et une fois le choix réalisé d’accès aux savoirs des pratiques réels pour les industries, les collectivités et les pouvoirs publics ;
  • Les monnaies complémentaires, également portées par les TIC pour être dématérialisées, offrent des possibilités pour simplifier l’expérimentation, inciter aux économies d’énergies et aux partages locaux. Elles favorisent également le changement d’échelle, limitent les effets rebond puisque les gains ne sont réinvestis que dans des solutions efficaces. Il s’agit donc d’outils d’aide au changement au niveau collectif, permettant de territorialiser des échanges.

 

Ces trois facilitateurs qui se développent actuellement simultanément permettront de viser à long terme:

  • l’instantanéité pour choisir mobilité ou immobilité puis la meilleure solution de déplacement se décrivant comme la sélection de l’optimum  du système {véhicule / énergie / infrastructure / information}. Ceci nécessite de repenser les contrats juridiques (exemple du bonus/malus de l’assurance qui n’est pas une propriété de la personne mais de son assurance) et la gestion des documents papiers incompatible avec le besoin temps réel. Vraisemblablement des solutions de coffre fort numérique serviront d’intermédiaire entre les acteurs marchands, notamment de la mobilité, de nos données confidentielles. Il sera alors possible, si la personne le décide, d’accéder à un service de mobilité nouveau en temps réel, en donnant accès automatiquement à son bonus/malus, justificatif de domicile …
  • l’utilisation optimale d’objet à durée de vie « infinie », et à haute efficacité énergétique. Ceci implique d’une part la conception de véhicule entièrement recyclable et réutilisable, mais également et surtout une exploitation parfaite de ces véhicules en matière de remplissage (3-4 pers/véhicule), maintenance, transparence, et équité d’accès à tous les citoyens ;
  • la gratuité d’accès aux connaissances permettant de réaliser ses choix entre plusieurs solutions de mobilité,
  • la transparence pour toutes les différentes offres de mobilités impliquant d’accéder à toutes les données économiques et environnementales. Il sera également possible à tous les acteurs (entreprise à travers la RSE, collectivité, citoyen) de rendre compte de leurs choix, de leurs décisions, de leurs investissements par un accès direct et simple aux coûts économiques et aux bénéfices (environnement, temps, …).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *