les VE, la gestion de la pointe, les smart grids, et les hackers

La perspective future d'une diffusion du VE en France et plus généralement en Europe, conduit immédiatement à questionner la production d'électricité (disponible en temps réel, voir ici), et notamment la gestion de la pointe. Les smart grids sont présentés comme une solutions permettant par de nouvelles informations de mieux gérer le système. Mais quels sont les risques ?

Le récent document ci dessous traite de la gestion de la point dans son ensemble, des problèmes actuels et très peu du secteur des transports.

La présentation de RTE ci dessous est elle dédiée au sujet des transports, elle est basée sur des estimations de charges de VE, basées elles sur des estimations d'usage des VE. Est que l'usage des VE sera semblable au véhicule thermique ?

Le smart grid est ainsi présenté comme une solution majeure permettant de gérer la charge des VE. Comme toujours, de nouvelles opportunités présentent également de nouveaux risques. Un chercheur du MIT annonce récemment (voir ici) que les smart grids vont, par l'augmentation des points d'entrées dans les réseaux et par la circulation de données, permettre à des hackers de manipuler ces données pour agir sur les tarifs. "Attackers could tap into the communications lines between the substations and grid operators, and inject false information […] By manipulating this data, an attacker could make it seem like a transmission line between two cities was simply congested. This would force grid operators to take power from more expensive generators, increasing prices at that node in the grid. Armed with this information, the attacker could place bets via an online power market to make a profit".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *