Le consommateur, futur manager de ses données, préparons-nous, préparez-vous !

Le premier Forum Consumer Goods préfigure une nouvelle ère de coopération entre le consommateur et le vendeur. La magazine, International Commerce Review - Winter 2009, propose trois articles détaillant cette transition :

  • A new Information relationship with consumers ? Une société anglaise CRTL-SHIFT étudie les barrières et les bénéfices d'un nouveau mode de collaboration entre le consommateur et les marques : le "Volunteered Personnal Information" (VPI) : qui suis-je, mes opinions et points de vues, qu'est ce que je veux trouver. Pour avoir des échanges de "masse", un nouveau contrat de partage de données sera nécessaire. Le marché est estimé à 20 milliards de livre en 2020 par les bénéfices qu'il peut engendrer, avec des conditions :
    •  le partage doit être simplifié pour le consommateur
    • le consommateur doit en avoir le contrôle et décider quand , oui/non,
    • le consommateur doit être clairement rétribué de son action

CRTL SHIFT travaille également sur un outil, le PIMS, permettant au citoyen de gérer plus simplement ses informations de consommateur pour devenir une interface avec les acteurs marchands pour protéger au mieux les intérêts du consommateur.

  • Nouveaux rapports du Global Commerce Initiative, New ways to work together, Informations sharing et Value Chain in 2018 qui identifient les principaux challenges à venir : logistique (stockage, collaborative, inverse), changement rapide des demandes, traçabilité et efficience. Il est, par exemple, proposé de réfléchir aux questions suivantes :

Shopper Dialogue:

Will you be able to manage effective two-way communication with your end consumers on an individual basis, using all kinds of new devices?

Can you analyse consumer response to identify issues that need quick resolution and feedback that influences future developments?

Can you manage a broad mix of different formats and delivery channels in a consistent manner?

Information Sharing:

Are you prepared to share data in a truly open and standardised way to improve collaboration with mutual benefits—free-of-charge?

Will your IT systems be flexible enough to deal with intensive external collaboration?

Can you handle the vast amount of data that will be generated by RFID, for example?

How close are you to a full, global and consistent implementation of GS1 standards in your company?

Synchronised Production:

Can you offer your products in a highly customised way, possibly as a service?

Can you dramatically shorten the throughput time in your end-toend value chain, thinking in days rather than weeks or months?

Integrated Logistics:

Is your supply chain design able to cope with the impact of a barrel of oil costing, say, $200?

Will you be able to move to a situation where you share your logistics facilities and assets with other companies, including competitors?

Sustainability:

What is the effect of doubling the “energy waste reduction” targets that you have already set?

Will all your products in 2016 be based on sustainable sourcing of raw materials and pa
ckaging?

Company Cultural and Behavioural Change:

Are you able to maintain your growth target primarily through product innovation and in collaboration with new partners?

Will you be able to decrease your innovation cycle time dramatically?

Do you have a clear incentive scheme that rewards collaborative behaviour among your employees and partners?

  • Le dernier article "Simply Connect the dots" contient les deux précédents pour proposer un schéma global d'évolution du secteur de la logistique et de son management. L'objectif est simultanément de répondre au besoin précis et réel du consommateur, d'exploiter les informations sur les consommateurs pour optimiser la chaîne logistique et de réduire pollution-consommation énergétique-coût. En partant d'une situation centralisée, complexe, peu réactive et inflexible qui conditionne les modes de commercialisation des produits et les achats, il faut viser le bon produit pour la bonne personne au bon endroit au bon moment, "nous savons maintenant que c'est possible". L'optimisation du système complet nécessite alors de développer de nouveaux outils, nouveaux modes de management basés "on consumer pull".

In The Third Wave (Bantam Books, 1980), Alvin Toffler said the Information Age would follow the Industrial Age. In his Afterword to The Essential Drucker, The Best of Sixty Years of Peter Drucker’s Essential Writings on Management (Harper Business, 2001), Peter Drucker wrote, “… the center of gravity, and the center of power, will be the customer. In the last thirty years, the center of power has shifted from the supplier, the manufacturer, to the distributor. In the next thirty years, it will certainly shift to the customer.

     

Commentaires

  1. dit

    Enfin quelque chose de positif pour le consommateur donc. Comme ça, on pourra aussi avoir notre mot à dire. Et puis, une étroite collaboration entre le vendeur et le consommateur n’en sera que bénéfique. Le vendeur sera plus amène à connaître ce qu’attend vraiment le consommateur qui lui pourra apporter ses suggestions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *