Parce que la confiance est essentielle

La transition vers des services de mobilité passe entre autre par la confiance. Confiances entre citoyens, avec les autorités, dans l'utilisation de données publiques, dans la surveillance …

Pourtant la France n'est pas vraiment bon élève en la matière, Yann ALGAN dresse un constat inquiet de la situation de confiance en France. Par rapport à la plupart des pays, les Français ne font confiance ni à leur gouvernement, ni à leurs concitoyens, et ce malgré une protection sociale élevée. Comment comprendre cette anomalie, quelles sont ses conséquences économiques et sociétales, comment y rémédier ?

Il est l’auteur en 2008 de "La société de défiance : comment le modèle social français s’autodétruit " prix du livre d’économie 2008. Il a obtenu le prix du jeune économiste en 2009.

Il nous faudra tenir compte de ce point de départ pour concevoir des solutions de mobilité plus robustes, et qui permettent également de restaurer la confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *