L'exemple de la Lotus Evora 414E Hybride, est ce une voiture propre ?

Quel constructeur n'a pas aujourd'hui son ou ses modèles de salon sportifs "propres" ? Permettez moi de mettre le terme entre parenthèses car l'adjectif mérite quelques précisions. Aujourd'hui, la notion de véhicule propre reste associé à des technologies à priori propres : électrique propre, Diesel pas propre.

Aucune notion de performance réelle n'est utilisée. Plusieurs fausses bonnes raisons à cela, mais ceci va changer dans peu de temps (voir ici).

L'exemple de la LOTUS Evora 414E hybride est à ce titre intéressant (voir ci dessous). Un concentré de technologies dans le GMP, dans l'habitacle, jusque dans le son, les fausses vraies sensations d'un vrai faux changement de vitesse (il n'y a pas de boite de vitesse sur un VE, mais pour faire comme-ci on rajoute un léger couple instantané …) pour des performances (0-97 km/h en 4s) d'un haut intérêt.

Quelles seront donc les performances environnementales réelles de ce type de véhicule ? Sera-t-il malgré tout classé "propre", avec les avantages associés … Il devient urgent de se baser sur les performances réelles des véhicules du puits à la roue (voir ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *