Effet de serre, obésité et sécurité

Une étude anglaise démontre, chiffres à l'appuie, le lien entre la possession d'un, ou plusieurs, véhicule et l'obésité dans la société. En effet, depuis la seconde guerre mondiale, l'équipement continu en véhicule particulier a conduit à réduire fortement la part de la marche à pied : le carburant fossile se substituant au muscle.

Marche_3 Le rapport quantifie donc simultanément l'impact en terme de réduction des émissions de GES, et des cas de surpoids, des déplacements à pied au lieu de déplacements motorisés.

Cela représenterait plus de 15% de l'augmentation des émissions liées aux véhicules particuliers sur les 30 dernières années.

Si la marche retrouvait la part modale de 1975, cela réduirait les émissions de GES du pays de 5,7% !

Si une personne marche juste une heure par semaine (différence constatée entre un conducteur et un non-conducteur), ceci permet de contrer la tendance actuelle de prise de poids. Ce rapport est disponible à l'adresse : /wp-content/uploads/sites/6/2009/11/IEEP-Unfitforpurpose_transportclimatechangeandobesity.pdf

Il est également indiqué que la principale raison pour ne pas utiliser sa voiture pour des déplacements courts n'est pas la prise de conscience de problèmes environnementaux (8% des sondés) mais la possibilité de faire de l'exercice (34%).

Dessin_newsletter_5_taille_finale_6 

Tout cela semble logique et finalement bien naturel. Oui, mais voilà qu'un classement récent bouscule cette joyeuse perspective. Aux USA, mais cela est également vrai en Europe, la sécurité (ou sentiment de sécurité) est l'une des principales préocuppations des citoyens. Or le dernier classement des villes les plus sûres des Etats-Unis fait ressortir l'agglomération d'Irvine (Caroline du Sud) qui avec 200 000 personnes est déclarée comme étant la plus sûre et la moins violente des EU.

Son secret ?? la ville a été conçue, en 1971, dès le départ pour éviter la densité de population : rues larges, pas de centre ville, de nombreux centres commerciaux, pas de place de parking dans les rues, et surtout … pas de piéton !! http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-960221,0.html

Si les luttes contre l'obésité et l'effet de serre ont donc des points communs, les moyens développés aux USA pour réduire le sentiment d'insécurité semblent eux bien opposés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *